En marge des travaux de la PRECOP et de la COOP 27: LE RFAF/ODD publie une Déclaration sur la Conservation de la biodiversité 

La Modératrice Régionale du Réseau des Femmes d’Afrique Francophone pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, RFAF/ODD , Élodie Ntamuzinda W’Igulu,a rendu publique ,ce vendredi 07 Octobre 2022, la Déclaration de sa structure, en marge des travaux de la PRECOP 27 tenus à Kinshasa et de la COOP 27 qui se tiendra en Egypte en Novembre prochain, intitulée : « La Conservation de la biodiversité pour le développement durable, c’est d’abord toi, nous ».

Une Déclaration adressée à la Femme, à la Femme du Monde, à la Femme Noire et à la Femme Africaine. La Déclaration qui s’inspire de la base biblique, où la femme a été la gardienne depuis le Jardin d’Eden, dénonce le silence coupable de la femme devant la dégradation de la biodiversité de l’Afrique :  « Ton Afrique qui abrite le premier poumon continue à être surexploitée  pour couvrir le GAP de ceux qui polluent sans cheik up ni remède , ce poumon finira par exploser ».

En plus de dénoncer l’observation et l’attentisme de la femme , dans cette Déclaration, le RFAF/ODD se dit dégouté de l’attitude de partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ne cessent avec leur saupoudrage au nom de l’efficacité  de l’aide aux pays très endettés : « Si les Nations-Unies n’observeraient pas toutes les résolutions du Conseil de Sécurité sans applicabilité, toutes les résolutions contre les inégalités, voir même la Résolution 1325, ne seraient plus lettres mortes, le monde serait en paix, l’Ukraine  et la Russie seraient toujours frères, les citoyens de la RDC et ceux de ses voisins vivraient toujours ensemble et en paix , et les limites ne seraient pas franchies à l’exemple de Bunagana, la Monusco serait là pour aider réellement à restaurer la Paix … »

Les femmes du RFAF/ODD regrettent que la vision  de nos Chefs d’États africains peinent à se matérialiser  et que nos gouvernements n’aient pas capitalisé l’outil du RFAF/ODD: « Coordon ombilical entre les ODD et les différents Ministères ; chaque Ministère en ce qui le concerne avec son ODD et ses ODD ».

C’est ainsi que les Femmes du RFAF/ODD recommandent aux Nations-Unies, à l’ Union Africaine, aux Chefs d’Etats et aux gouvernements : «  de matérialiser la vision de toutes les femmes africaines, d’appuyer la plantation progressive des arbres fruitiers et ornementaux dans toutes nos avenues ; d’exploiter nos forêts, mais que cette exploitation ne soit plus sans dividendes y afférentes ; d’aider à quitter l’agriculture  archaïque au 21e siècle pour celle qui soit mécanisée afin de consommer ce que nous produisons, afin que nos enfants en proie de groupes armés, bandes et commissionnaires des puissants trouvent de l’emploi ».

Dans cette Déclaration signée par la Modératrice Régionale, Élodie Ntamuzinda,le RFAF/ODD finit par demander aux femmes du monde en général, et d’Afrique en particulier, d’être solidaires pour un développement durable : «  Fini le silence coupable, femme du monde , femme noire, femme africaine, ceci ne sera possible que grâce à la solidarité et le travail, pour un développement durable . CAP vers 2030 » a-t-elle conclu.

Jean Pierre Katenda

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template