Participation des Femmes et des filles aux élections de 2023 : Les Avis Des OSC Convergent

La question de la participation massive  des femmes et des filles  aux élections prochaines de 2023 devient un  dénominateur commun de plusieurs Organisations de la Société Civile, et Associations des femmes.

Du Cadre de Concertation de la Femme Congolaise ( CAFCO), le Mouvement Rien Sans les Femmes(RSLF), en passant par le Forum des Femmes Citoyennes et Engagées pour la  Gouvernance, la Démocratie et le Développement (FOFECEDGG), à la Dynamique Nationale des Femmes Candidates(DYNAFEC), le leitmotiv est d’amener plus de femmes , en 2023, à être non seulement électrices mais aussi candidates.

Avec la DYNAFEC,la Coordonnatrice Carine Kanku pense qu’en 2023, les femmes vont répondre positivement, le défi d’avoir des listes paritaires sera résolu et les femmes de la DYNAFEC sont sûrs d’avoir un électorat propice.

« Je crois qu’en 2023, les femmes vont pouvoir répondre positivement, car la bonne nouvelle est que  la tendance à voter les femmes est montée légèrement, une chose à saluer. C’est un défi pour nous de voir les femmes être  alignées sur les listes paritaires. Voila pourquoi, nous nous battons pour relever le défi. D’ailleurs , nous sommes sûrs d’avoir un électorat propice », a dit Carine Kanku. C’est par le renforcement des capacités, la sensibilisation, la mobilisation, les plaidoyers, le coaching, le mentorat et le partage d’expériences , que la DYNAFEC compte faire participer les femmes de manière égale, aux élections de 2023.

Du côté de CAFCO, Cadre Permanent de la Femme Congolaise , qui a comme mission de soutenir la participation politique des femmes et la représentativité féminine a des postes de prise de décisions, la Présidente ad interim, Félicitée Kanku, dit faire un   accompagnement personnalisé des femmes politiques pour améliorer leur participation aux prochains scrutins: « Nous formons les femmes  en coaching et en communication politique, nous les poussons à se connaitre. Le Cafco accompagne aussi les femmes de la Société Civile ».

Comme Dynafec et Cafco, le Forum des Femmes Citoyennes et Engagées pour la Gouvernance , la Démocratie et le Développement ( FOFECEGDD) fait un accompagnement technique aux femmes et aux filles, pour les préparer aux élections prochaines. C’est dans cette perspective, que le FOFECEGDD a mis en place la structure ETALI BISO. La présidente Marie Lukusa, précise que « ETALI BISO» est un cadre de partage d’informations , de mentorat, de renforcement des capacités  et de sensibilisation pour accroître la participation des femmes en 2023 ».

En rapport avec la Nouvelle Loi électorale, Liévin Gibungulu de LIZADEEL trouve que, « l’une de plus grandes innovations dans la Loi Électorale, publiée le 29 Juin 2022, est l’article 13, alinéa 3 qui parle de la liste  qui alignerait 50% des femmes dans une circonscription électorale donnée, sera exemptée de paiement de la caution ». 

C’est sur base de cette disposition que les Organisations des femmes, DYNAFEC Cafco, FOFECEGDD, multiplient les plaidoyers auprès  des responsables des Partis politiques pour une représentation paritaire des femmes sur leurs listes électorales.

Comme on peut le constater, les Organisations de la Société Civile et les Associations féminines sont mobilisées, pour qu’en 2023, qu’il ait plus des femmes électrices et candidates , à tous les niveaux.

Jean Pierre Katenda 

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Une réponse

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template