Kinshasa-Hausse des prix des denrées alimentaires : Les vendeuses et clientes s’en plaignent

Les prix des denrées alimentaires ont augmentés ces derniers jours dans les marchés de la capitale Kinshasa.

La situation s’est même empiré depuis plus d’une semaine, où le seau d’huile SIMBA de 10L qui se vendait à 28.000 FC se négocie actuellement à 55.000 fc; le filet d’oignon vendu à 20.000 FC il y a quelques semaines s’achète désormais à 46.000 fc.

Cette hausse des prix des produits concerne aussi les vivres frais, la semoule, le maïs, les savons, les œufs et bien d’autres produits. Une situation qui a fait réagir certaines vendeuses au marché de Ngaba rencontrées par un reporter de votre média :

‹‹ Le kilo de côtelettes est passé de 5500 FC à 6500 FC, le bidon d’huile d’arachide de 10L qui coûtait 27.000 FC coûte actuellement 41 000 fc. Je ne gagne plus grand chose en terme de bénéfice. Comment vais-je nourrir ma famille et payer mon loyer? ››, s’interroge une des vendeuses.

Du côté des acheteurs la situation est aussi compliquée : ‹‹ Il faut que les autorités du pays trouvent une solution pour stopper cette hausse de prix des denrées alimentaires. Le franc congolais n’a pas connu une dépréciation, je suis très étonnée de voir les prix augmenter du jour au lendemain ››, a déclaré une acheteuse.

Hors micro, la plupart des vendeuses et clientes réclament des mesures d’urgence pour stopper cette flambée de prix des denrées de première nécessité sur le marché de Kinshasa.

Elles espèrent qu’avec la mise en place du gouvernement Sama Lukonde, l’économie, le social, l’éducation et autres vont s’améliorer.

Grâce Mayo

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières