IYAFA 2022: Patricia Maisha appelle le gouvernement congolais à faire bénéficier les pêcheurs de la RDC des opportunités offertes par l’ONU

Elle veut le bien-être des pêcheurs artisanaux congolais. Patricia Maisha Ishingwa, coordonnatrice du REDIC (réseau pour le développement intégral du Congo ) et membre du bureau AWFISHNET, le Réseau Africain de la Femme Transformatrice et Commerçante de Poissons, appelle le gouvernement congolais à faire bénéficier les pêcheurs de la République Démocratique du Congo des opportunités offertes par les agences des Nations-Unies dans le secteur de la pêche, dans un programme dédié aux pêcheurs Artisanaux .

Un appel lancé à l’occasion de la déclaration de l’année 2022 comme “Année Internationale de la Pêche artisanale” par l’Organisation des Nations-Unies.

‹‹ En RDC cette année rien n’est encore fait pour capitaliser les acquis dont peuvent bénéficier les Congolais. Notre pays pratique à 80% la pêche artisanale étant donné que nos eaux sont continentales. Le gouvernement central n’a encore rien fait pour faire bénéficier les pêcheurs artisanaux congolais des opportunités qu’offrent les agences des Nations-Unies qui encadrent le secteur de la pêche ››, a regretté Patricia Maisha Ishingwa.

Cette dernière renseigne également qu’il y a plusieurs opportunités qui ont été mises en place cette année IYAFA 2022 pour encadrer les pêcheurs, améliorer leurs conditions de travail afin de promouvoir cette pêche artisanale, protéger l’écosystème et les populations qui vivent des richesses des rivières et différents cours d’eau. 

Plusieurs pays africains ont déjà lancé cette campagne, affirme Patricia Maisha Ishingwa, dans le but de mobiliser les acteurs œuvrant dans ce secteur afin de bénéficier des financements et d’investissements dans le secteur de la pêche.

Autre sujet évoqué avec Patricia Maisha, c’est celui du pillage des ressources halieutiques à l’ouest de la RDC, précisément dans les eaux de l’océan  Atlantique au large de la ville de Moanda, dans la province du Kongo-Central. En effet selon un article publié par le média congolais “le nouvel Observateur”, des chalutiers européens et asiatiques se livrent à une surpêche sur la côte atlantique de la République Démocratique du Congo dépuis plusieurs années. Patricia Maisha Ishingwa et des ONG de défense de l’environnement s’interrogent si le gouvernement congolais est au courant de ces faits et s’inquiètent de son silence.

Révoltée et inquiète, Patricia Maisha tire la sonnette d’alarme sur cette exploitation abusive des richesses marines de la RDC au moment où les Congolais consomment plus les produits halieutiques importés que locaux.

Dave Ngonde

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Une réponse

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template