En marge de la J.I. de l’Écrivain Africain : Celena Ngoy et l’AJECO inaugurent une bibliothèque carcérale pour enfants au CPRK

Des livres pour les enfants détenus au Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa, ex prison de Makala.

En effet, tel qu’annoncé lors d’une conférence de presse le 22 octobre 2022, à l’Académie des Beaux-Arts, dans la commune de Lingwala à Kinshasa, l’Association des Jeunes Écrivains du Congo, AJECO en sigle, dont la jeune écrivaine Celena Ngoy est la présidente, a inauguré officiellement le Lundi 07 novembre 2022, une bibliothèque carcérale pour enfants, à la plus grande Prison de la RDC. C’était en présence notamment du ministre de la Jeunesse Yves Bunkulu et des passionnés de la culture.

Ce projet s’inscrit dans une pespective éducative, dont l’objectif principal demeure l’éducation des enfants par le biais du livre, afin qu’ils aient plus tard un avenir radieux et la facilitation de leur réintégration dans la sociéte. Cette bibliothèque, fera office d’un cadre d’apprentissage de différentes disciplines artistiques telles que la peinture, le dessin, la musique, et bien d’autres.

Cet acte est à l’origine d’une indignation et d’un sentiment d’abandon au sujet de ces enfants en conflit avec la loi. Certains se retrouvent même en prison avec leurs parents, d’autres y sont nés.

« Cette bibliothèque, nous ne l’avons pas seulement pensé comme lieu de lecture pour ceux qui savent lire mais également comme un espace d’apprentissage à la lecture et d’initiation aux arts », a dit Celena Ngoy, présidente de l’AJECO.

Sachez que 500 livres ont été disposés dans un premier temps pour 500 enfants parmi lesquels 9 filles, dont l’âge varie entre 14 et 18 ans. Certains savent lire mais la majorité est analphabète. Ainsi l’AJECO a fait savoir qu’elle organisera des formations d’alphabétisation et d’initiation à diverses disciplines artistiques. Il est prévu déjà des formations en musique et en art plastique.

Cette bibliothèque carcérale est située dans la salle polyvalente du CPRK, juste à côté de la salle d’informatique. Mais dans le projet, il est prévu également la construction d’un local exclusif et une salle de lecture.

Notez que les bibliothécaires prisonniers seront formés pour la cause, les donateurs seront également présents de temps en temps pour l’entretien.

Concernant la source des livres qui logent dans les étagères, elles viennent d’un peu partout : des membres de l’AJECO, des inconnus, mais aussi des auteurs et des gens volontaires.

Celena Ngoy ainsi que ses collègues Soraya Odia, Tata Nlongi Bia, Christian Gombo, ou encore Moise Edimond ont fait savoir sur leurs différents comptes réseaux sociaux qu’ils sont très heureux  de l’aboutissement de ce projet.

Dave Ngonde

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template