Élections 2023 : La DYNAFEC se lance dans l’identification des femmes potentielles candidates

IMG-20230110-WA0020

Partager:

La Dynamique des femmes candidates, Dynafec en sigle tient à ce que les femmes élues soient nombreuses aux élections de 2023 en République démocratique du Congo.

C’est dans ce sens que cette association s’est lancée dans l’identification des femmes potentielles candidates dans les 26 provinces. Tel a été l’objet de la mission d’une délégation de la Dynafec dans la province de la Tshopo conduite par Ruth Mbuyi, présidente nationale, accompagnée par Eugénie Wandandi, coordinatrice provinciale de la Tshopo Dynamique qui est aussi maire adjointe de la Ville.  

Ruth Mbuyi et sa suite sont allés présenter les civilités  auprès du vice gouverneur et aussi gouverneur par intérim. Par la même occasion, Ruth MBUYI et sa suite lui ont aussi présenté le prochain projet. Paulin Lendongola a promis de soutenir et d’accompagner la Dynafec dans sa lutte.

S’en ai suivi des échanges fructueux avec la ministre de la santé, genre, famille et enfants Furah Bernadette toujours autour de ce projet. Cette dernière s’est fait identifier comme potentielle candidate aux échéances électorales de 2023. Elle aussi promis à son tour de soutenir la Dynafec.

La mission de Ruth Mbuyi n’a pas été de tout repos.

Sur place, elle et son équipe ont sensibilisé les femmes politiques de la Tshopo sur les enjeux politiques de l’heure, mais aussi d’être plus actives afin de maximiser le nombre de femmes dans le parlement.

Et le lancement du répertoire de potentielles femmes candidates et la mise en place du chapitre provincial de la Dynafec sont intervenu le jeudi 29 décembre 2022 en présence du représentant du président de l’assemblée provinciale et le vice gouverneur de la Tshopo, du maire de la ville de Kisangani, de la ministre du genre, famille et enfants ainsi que les représentants de certains Partis politiques.

Au cours de cette rencontre, la Dynafec a conscientisé les femmes en leur donnant quelques stratégies. C’est maintenant qu’elles doivent s’entretenir avec leurs bases.

Le représentant du gouverneur a prodigué des conseils aux femmes. « Dans la politique on ne se fait pas de cadeau, c’est la compétitivité. Vous devez arrêter de vous plaindre, car nous les hommes lorsqu’il n’y a pas d’argent on avance« , a-t-il dit.

S’en ai suivi la mise en place du comité de la Dynafec Tshopo, par la presidente nationale de la jeunesse.   

Ce comité provincial de la Dynafec sera dirigé par  Eugénie Wandandi coordinatrice, Doudou Tikayeleli Bundwawa, coordinatrice adjointe, Iyoyoyo Kabasele, chargée de formation, Ngolela chargée de plaidoyer, Clémence Aradjabu chargée de relation publique, Grâce Ntubani et Afi Bayetema chargée de la jeunesse

Les membres de cette association remplis de joie ont entonné leur chanson fetiche « Ezali somo ».

Cette mission dans la Tshopo a été une réussite, selon Ruth Mbuyi. Elle précise que la Dynafec a pu identifier les femmes comme potentielles candidates, car l’objectif c’est d’avoir plus de femmes au parlement à l’issue des élections de 2023.

Grace Ngoma 

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template