Violences Basées sur le Genre : Les Chefs coutumiers de la RDC appelés à s’impliquer dans la lutte contre ce fléau

Le gouverneur de la province du Haut-katanga, Jacques kyabula katwe, a, au nom du premier ministre Jean- Michel Sama Lukonde, procédé le jeudi 3 novembre 2022 à l’ouverture du Forum national des traditions et religions pour mettre fin aux violences basées sur le genre. C’était dans la salle le chapiteau du pullman Grand karavia à Lubumbashi. Cette rencontre était placée sous le thème ‹‹ promouvoir les valeurs traditionnelles et religieuses favorables à l’atteinte de zéro cas des violences basées sur les genres en RDC ».

Durant deux jours, les participants ont donc échangé autour de ce thème. Et lors de la clôture, le vendredi 4 novembre 2022, les chefs coutumiers et les leaders des confessions religieuses ont été appelés à s’impliquer dans la lutte contre les violences basées sur le Genre au vu de l’objectif de cette rencontre qui était de mettre fin aux violences basées sur le genre.

Dans son mot de clôture, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe a  indiqué que les leaders traditionnels et les leaders religieux doivent jouer pleinement leur rôle dans l’éradication des violences basées sur le genre parce qu’il sont des principaux régulateurs de la vie sociale et culturelle au sein des communautés.

Les violences basées sur le genre sont considérées comme un frein et un manquement grave pour le développement du pays et de la société, a fait savoir le gouverneur du Haut-Katanga, avant d’affirmer qu’il est grand temps d’agir chacun dans sa communauté pour mettre fin à ce fléau.

Pour lui, l’instruction de la jeune fille n’est pas la seule solution  pour faire face aux VBG mais aussi la promotion des bonnes pratiques d’émergence féminine au détriment de celles qui dévalorisent les femmes.

 ‹‹ il est temps que notre pays tourne la page sur les violences et l’insécurité afin de construire un pays de paix, le gouvernement provincial du Haut-Katanga prend en considération la promotion du genre et décide fermement de faire sienne la lutte contre les violences basées sur le genre ››, a déclaré le gouverneur Jacques Kyabula.

Pour sa part, Diene Keita, Sous-Secrétaire Générale des Nations-Unies et Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA, ce forum constitue une opportunité d’échanger avec les leaders traditionnels et ecclésiastiques sur les principes culturels et religieux clés qui visent à prévenir, décourager et dénoncer les violences faites aux femmes.

Cette dernière a remercié les participants, avant d’exhorté les leaders traditionnels et religieux à s’impliquer pour mettre fin aux violences basées sur le genre.

‹‹ Les réflexions et les engagements issus de ce forum seront un outil puissant à mettre à la disposition des communautés en vue de l’élimination des violences faites aux femmes, le Fonds des Nations-Unies pour la Population conformément à son mandat, réitère son engagement à appuyer le gouvernement de la RDC dans les efforts de mise en œuvre de la politique de tolérance zéro contre les violences ››, a-t-elle dit.

Notez que le résultat final de ce forum national est de contribuer à la mobilisation du potentiel des leaders traditionnels et religieux en faveur de la lutte contre les Violences Basées sur le Genre. Ce forum a réuni plus de 250 personnes venues des 26 provinces de la RDC.

Sylvie Manda, dépuis Lubumbashi.                                       

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template