Poème 08 Mars de Anne Marie Makombo «Lutte contre les violences basées sur le genre»

IMG-20220310-WA0097

Partager:

« En te répudiant de sa maison, il croyait te briser, t’anéantir,

De brimades en humiliations, que de souffrances vécues sans t’affaiblir,

En dépit de tout cela, ton charisme, il n’a su appauvrir !

Toujours imperturbable, ton silence était le prix à payer,

Tu avais une vision, un rêve : cette misère à tes enfants, il fallait absolument les épargner,

Alors, tu as travaillé sans relâche mais toujours avec optimisme,

Au premier chant du coq tu es la première debout et surtout pas de place au pessimisme,

Ta bassine de pains sur la tête, tu arpentes nos rues,

Chaque jour, tu subviens ainsi aux besoins de ta famille, malgré tes faibles revenus,

Tes cheveux blanchis par le poids de l’âge, épuisée,

Grâce à ta détermination, tous tes enfants ont été scolarisés,

Ils peuvent désormais rêver d’un avenir meilleur, d’un avenir vitalisé,

Toujours debout, respectée des plus jeunes, tu les motives et tu les as dynamisés,

Le leadership qui se manifeste en toi, fait de toi un fer de lance,

Dorénavant, conseillère auprès des femmes plus jeunes, tu recueilles toutes leurs doléances,

Devenue une icône, tu consacres ton temps libre à éviter à tes semblables de vivre ces violences,

Femme congolaise, qui a dit que tu es un être faible ?

Qui a dit que tu ne peux contribuer à la construction de ta nation, femme affable ?

De la vendeuse de pain, à la diplômée des grandes universités,

La femme est capable de procurer à son pays des périodes de félicités,

Ô hommes de la terre, arrêtez cette discrimination envers vos sœurs !

Nous voulons vivre à vos côtés et participer à tout, avec vous, en cœur,

Il est plus que temps que nous, femmes, revendiquions nos droits

Assez, assez de cette discrimination sur le sexe, qui ne fait pas avancer le pays droit,

Ne dit-on pas que ce qui se fait sans toi, se fait contre toi ?

Femme, comme tu as su le faire pour tes enfants, prends ta destinée en main pour un Congo meilleur,

Femme, luttons ensemble contre les violences basées sur le genre, pour des lendemains meilleurs », s’est exprimée Anne Marie Makombo.

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template