Panels Foire des Femmes de Médias : L.Mandala appelle les femmes a avoir une vision sur laquelle doit reposer leur combat

La 2e édition de la foire des Femmes des Médias qui a débuté ce lundi 29 mars a connu des temps forts, notamment les Panels animés par des professionnels de médias, dont Grâce Ngyke, Laurette Mandala, Patient Ligodi et la professeure Bayedila Espérance.

La première paneliste Grâce Ngyke, journaliste à l’agence congolaise de presse, ACP, a exposé sur « le leadership féminin dans le milieu de travail ». Celle-ci a, notamment, fait savoir à l’assistance que les femmes qui embrassent le métier de journaliste le font très souvent pour paraître, et c’est l’une des raisons pour lesquelles la plupart vont vers la télévision.

Grâce Ngyke affirment que très peu d’entre elles vont vers la presse écrite car elle a beaucoup d’exigences, entre autres être un bon rédacteur, avoir l’amour de l’écriture et de la lecture, avoir assez de temps à y accorder. Certaines même relèvent le manque de gains en Presse écrite. Cette dernière raison étant la plus souvent évoquée, à tort ou à raison.

Laurette Mandala, qui a également exposé sur le même thème, recommande aux femmes journalistes de s’affirmer et de ne pas avoir peur de faire les mêmes tâches que les hommes. ‹‹ Les femmes doivent competir, occuper des postes de responsabilité dans les médias au lieu de s’arrêter simplement à la présentation et aux descentes sur terrain. Que les femmes aient une vision, car sans vision vous n’irez nulle part ››, a martelé la Directrice Générale de Univers Groupe Télévision.

Après la prestation de ces deux femmes de média, une série de questions réponses avec l’assistance a eu lieu avant de laisser la place à deux autres panelistes.

La 3e personne à intervenir est Espérance Bayedila, professeure ordinaire à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication, IFASIC, qui a débuté son speech par des félicitations à l’endroit de Grâce Ngyke et Laurette Mandala pour leurs exposés.
Madame le professeur Espérance Bayedila a avant tout affirmé qu’‹‹ il y a vraiment des femmes qui font bien leur travail de journalistes ››.

Son exposé a porté sur « Femmes des médias et environnement de travail en période de Covid-19”.
D’après elle, les nouvelles normes de travail dû à l’apparition de la Covid1-9, ont bouleversé beaucoup de choses chez les femmes des médias. Elle a ainsi dressé un tableau de changement qui ont eu lieu dans le travail de la femme journaliste et dans les médias : réduction nombre du personnel, moins de revenus financiers, moins de rencontres physiques, la méfiance des interviews, la difficulté de réaliser les reportages et le couvre feu qui a abolit les rendez-vous de nuit.

Espérance Bayedila appelle les femmes de média à prendre des risques dans cette période difficile et à être créatives. Elle demande également la participation de tous afin que ces nouvelles normes de travail soient intégrées, intériorisées et surtout respectées.
Son exposé a été également suivi d’une séance de questions réponses.

Et pour clore le panel, la parole a été donné à un homme, Patient Ligodi, journaliste et DG du média en ligne Actualité.cd qui, dans son exposé a fait remarquer que plus on monte en niveau d’études à l’Université moins on voit des femmes.
Il a épinglé cet aspect de choses et a demandé aux femmes de se battre pour aller loin dans leur formation afin d’occuper des postes de responsabilité.

Patient Ligodi a également souligné qu’à l’apparition de la Covid-19, les femmes journalistes ont été contraintes, en plus du travail des médias, de suivre la scolarité des enfants pendant le confinement avec « l’école à distance« .

Le télétravail pour les femmes journalistes a été et est même encore difficile parce qu’une femme journaliste à la maison est également maman.
Patient Ligodi recommande aux chefs de médias d’attribuer des postes de responsabilté aux femmes à tous les niveaux de management. Il prône un bon management pour valoriser la femme journaliste au sein des rédactions.

La suite du panel avec d’autres invités est prévue pour ce mardi 30 et mercredi 31 mars 2021 au Collège Boboto, dans la salle Monseigneur Muzirirwa à partir de 09h.

Dave Ngonde

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières