Com Exkluziva

‹‹ Nous réclamons 50%, tout en capitalisant la promesse du chef de l’État ››, affirme Annie Bambe

Annie Bambe du mouvement « Rien sans les femmes » insiste sur la présence des femmes au sein des institutions de la RDC et notamment dans les postes de prise de décisions. Présente ce jeudi 1er avril à la conférence de presse organisée par les associations féminines qui a eu lieu au quartier Joli Parc à Kinshasa, celle-ci, qui fut parmi les intervenantes, n’est pas allée par le dos de la cuillère, durant toute la conférence de presse.

Très motivée et directe dans ses propos, Annie Bambe a rappelé à l’assistance ce qui suit : ‹‹ Réclamer notre place au sein des institutions est un droit. L’article 14 de la constitution n’a pas été imposé par les femmes, ce sont les parlementaires qui l’ont proposé et couché dans la constitution et donc ce n’est que normal de le revendiquer ››, a-t-elle martelé.

À la question lui posée par le journaliste de Pourelle.Info de savoir ce que elle et ses collègues feraient au cas où le quota de 30% de femmes dans le gouvernement Sama promis par le chef de l’État n’ést pas respecté, Annie Bambe répond:
‹‹ Déjà d’emblée je vous dis, nous reclammons 50%, nous capitalisons la promesse du chef de l’État de 30%, mais notre lutte c’est 50%. C’est pourquoi nous le prenons au mot car il l’a déclaré le 8 mars dernier devant une équipe de femmes, nos representantes, qu’il a reçue à la cité de l’Union Africaine, ici à Kinshasa ››.

Annie Bambe affirme que les femmes placent le chef de l’État devant ses responsabilités et que ce n’est pas pour rien qu’elles sont là devant la presse.
‹‹ C’est une guerre qui a commencé pour la matérialisation de la parité ››, a-t-elle dit haut et fort, ce qui a conduit à des applaudissements d’autres femmes dans l’assistance.

Annie Bambe a renseigné que, elle et ses collègues acceptent les 30% du premier citoyen des congolais de « bonne foi ». Elle a précisé également, que la mobilisation des femmes dans ce combat est tous azimuts et que cela ne concerne pas que les femmes élevées en dignité mais aussi celles qui vivent dans les quartiers populaires et coins reculés de la RDC.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières