Me Arlette Odia : “l’Union sacrée de la nation ne répond pas à la nécessité sociale”

Alors que tout le monde veut adhérer à  l’Union sacrée de la nation initiée par le président de la République, Me Arlette Odia, ancienne présidente de la ligue des femmes de la Dynamique Congo Uni (DCU) de Vidiye Tshimanga, n’approuve pas la vision de cette plateforme.

Elle constate que l’Union sacrée de la Nation initiée par le président Tshisekedi, ne répond pas à la nécessité sociale. Me Arlette Odia l’a fait savoir au cours du point de presse marquant la sortie officielle du Collectif pour le Développement et l’Unité du Congo (CDUC).

Elle estime que  l’Union sacrée de la Nation se construit notamment sur base de l’apologie du chef et de la pensée unique. Me Arlette Odia précise également que des promesses sont restées lettres mortes, d’innombrables attentes de la population insatisfaites et le déchirement du tissu social causé par des tiraillements des acteurs politiques.

« Cependant, dans son approche, la nouvelle vision du président de la République Félix Tshisekedi (Union sacrée ndlr) ne répond pas à cette nécessité sociale. L’opinion publique ne sait accorder ni chance, ni crédit à telle vision informelle qui, d’une part, ne permet pas aux adhérents et non-adhérents de préalablement la scruter, l’analyser ou même la critiquer et d’autre part, elle se construit sur fond de l’apologie de la transhumance, de la garantie de l’impunité, du culte du chef et de la pensée unique désapprouvés par les forces vives de la Nation toutes tendances confondues, pourtant cautionnés par les hauts magistrats à travers leurs arrêts politiquement et malicieusement motivés », a-t-elle conclut. 

Maguy Mbuku Muzembe

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières