L’ONU demande la libération de l’opposante béninoise Reckya Madougou

La détention de l’opposante Reckya Madougou, au Bénin, est « arbitraire ». C’est l’avis rendu par le Groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations-Unies, saisie il y a quelques mois par les avocats de la femme politique béninoise, nous fait savoir le média RFI.

Reckya Madougou est incarcérée depuis son arrestation en mars 2021. Elle a été arrêtée à quelques semaines de l’élection présidentielle à laquelle elle voulait se présenter sous les couleurs du parti “Les Démocrates” avant d’être recalée. En décembre 2021, l’opposante a été condamnée à 20 ans de prison par la Cour de répression des infractions économiques pour complicité d’actes terroristes.

Ainsi donc, après plusieurs mois de travail, les experts de l’ONU sont arrivées à la conclusion qu’elle est détenue sans base légale. Ils appellent les autorités béninoises à la relâcher immédiatement et à l’indemniser.

Les experts de l’ONU l’ont dit dans un avis daté de fin août 2022, mais publié en ce mois de Novembre 2022. Ils demandent au gouvernement béninois, je cite, de « prendre les mesures qui s’imposent pour remédier sans tarder à la situation de Madame Madougou ».

Ils demandent aussi une enquête sur les circonstances de sa privation de liberté, ainsi que des mesures contre les responsables de la violation de ses droits. 

Tout ceci est couché dans un document de 17 pages, qui détaille les arguments avancés par une «source» et par «le gouvernement béninois» . Le dit document a été transmis aux autorités du Bénin, ainsi qu’aux avocats de Reckya Madougou.

Dave Ngonde

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template