Législatives 2022 en France : La Franco-Ivoirienne Rachel Kéké devient la première « femme de chambre » élue députée nationale

IMG-20220624-WA0022

Partager:

Elle a fait l’histoire et fait désormais la fierté de ses parents et de tous ceux qui la connaissent.

Rachel Kéké, Franco-Ivoirienne, est devenue en France la première « femme de chambre » a être élue députée nationale. Ce, au sortir des élections législatives qui ont eu lieu le dimanche 19 juin 2022 au pays de Emmanuel Macron.

En effet, les résultats donnent Rachel Kéké gagnante dans la septième circonscription du département de Val-de-Marne pour le compte de la nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES). Elle l’emporte face à l’ancienne ministre des Sports sous le président Emmanuel Macron, Roxana Maracineanu.

Faut dire que cette femme qui a quitté la Côte-d’Ivoire en 1999, après les troubles politico-militaires qui ont secoué ce pays d’Afrique  de l’Ouest, a été largement en tête lors du premier tour des législatives, le second tour a donné à celle qui se présente comme une ‘‘guerrière’’ voulant ‘‘faire du bruit’’ au palais bourbon, l’occasion de militer comme elle y aspirait, pour les minorités au plus haut niveau, et ce, pour un mandat de cinq ans.

Porte-parole des « femmes de chambre grévistes de l’hôtel Ibis Batignolle« , à Paris, c’est devant cet hôtel que Rachel Kéké a commencé à se faire une réputation de femme militante et à se construire l’image d’une personnalité politique.

Selon les analystes, le succès électoral de Rachel Kéké résulte de son combat pour la justice et un traitement équitable à l’égard des personnes ‘‘faibles’’ et « sans voix« , parmi lesquelles elle est  restée jusqu’au début de la campagne électorale.

Rachel Kéké est mère de 5 enfants. Elle est née en 1974 à Abobo, au Nord de la ville d’Abidjan. Ce n’est que depuis 2015 qu’elle a obtenu la nationalité française.

Dave Ngonde

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template