La levée des sanctions sur les fonds d’appui à la gratuité de l’enseignement par la Banque Mondiale salué par plusieurs

Depuis 48h, soit lundi 15 mars, la Banque mondiale a levé  la suspension des fonds alloués à l’appui de la gratuité de l’enseignement en RDC, estimé à 100 millions de dollars. Un motif de satisfaction qui n’a pas laissé indifférentes ces femmes, en leurs qualités de mère de famille.

D’abord la commissaire supérieure adjointe, Mimi Bikula qui invite par cette occasion, tous les parents à envoyer les enfants à l’école, car ces derniers ne leurs pardonneront pas si leur avenir est gâché alors que l’école est gratuite. Elle promet, entant que agent de l’ordre et défenseur des droits des enfants, de mettre la main sur les parents qui ne veulent pas ce soumettre à cet exercice, une fois dénoncé.

Ensuite, Pascaline Faida qui a étalé toute sa satisfaction dans le sens où le moteur de la gratuité de l’enseignement reste son financement. Ventre affamé n’a point d’oreilles dit-elle, cet argent mettra les enseignants dans les bonnes conditions pour assurer cette reforme salvatrice.

Rappelons que ce financement a été suspendu après le rapport de l’IGF sur la gestion des fonds alloués à la gratuité par la Secope, dossier qui a aboutie à un procès requérant à ce jour 20 ans des travaux forcés contre les accusés.

Kevin-Cesar Akalefa.

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template