Com Exkluziva

Cameroun : Deux femmes transgenres condamnées à cinq ans de prison

Elles sont déjà en prison depuis quelques semaines.
Shakira, une figure populaire des réseaux sociaux, et Patricia, sont privées de liberté depuis leur arrestation le 8 février dernier dans un restaurant de Douala, la plus grande ville du Cameroun, où elles ont été prises pour cible en raison de leurs tenues vestimentaires, selon leurs avocats.

Les gendarmes les ont interrogées sans la présence d’un avocat, les ont frappées, les couvrant d’insultes anti-LGBT et les forçant à signer des déclarations, selon des militants et des avocats qui leur ont rendu visite en détention à la prison centrale surpeuplée de Douala où les deux femmes ont déclaré avoir été battues et insultées par des gardiens et d’autres détenues.

Ce mardi 18 mai elles ont été reconnues coupables de ‹‹tentative d’homosexualité›› et ‹‹ outrage public aux bonnes mœurs ››. Cette sentence renforce les craintes d’une répression croissante contre les minorités sexuelles. Selon les informations du journal britannique « Guardian », les chefs d’accusation comprenaient également la non possession d’une carte d’identité nationale, une infraction rarement poursuivie au Cameroun.

Et selon Richard Tamfu, l’un des avocats des deux femmes, le jugement est inhabituellement sévère : ‹‹ C’est un message clair envoyé à la communauté LGBT, à savoir qu’elle n’est pas la bienvenue au Cameroun et qu’elle risque cinq ans d’emprisonnement en cas d’arrestation ››, condamne l’avocat qui a fait appel de ce verdict ce mercredi 19 Mai.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières