Com Exkluziva

Affaire EGAL: Acacia Bandubola, ministre honoraire de l’économie, fait une mise au point

La publication sur les réseaux sociaux de la lettre adressée à Acacia Bandubola, alors ministre de l’Economie, par la société EGAL, en rapport avec les prix des produits surgelés, a donné lieu ces derniers jours, à des accusations de laxisme et de complicité envers les opérateurs économiques véreux des dits produits à l’encontre de la ministre honoraire.

De ce fait, cette dernière a décidé de réagir via sa cellule de communication, par cette mise au point:

1. la société EGAL n’a pas été ces dernières années, exemplaire en termes de civisme économique et fiscal, en témoignent les nombreuses exonérations dont elle a injustement bénéficié et qui ont privé le trésor public de ressources substantielles.

2. Cependant, dès réception de ladite lettre, madame Bandubola, du fait de l’obligation qui incombe au ministre de l’Economie Nationale de combattre toute concurrence déloyale sur le marché, avait invité les responsables de la société EGAL pour discuter plus en détail du contenu de leur correspondance.

3. Ladite correspondance ayant révélé en filigrane des pratiques de fraude douanière, ce volet a été confié aux soins du ministère des Finances, dont il relève, et qui du reste, avait reçu une correspondance similaire provenant d’EGAL, ainsi que les responsables de la DGDA.

4. À la suite de cette correspondance, madame Bandubola avait, dans le cadre des échanges réguliers Ministère de l’ Economie- opérateurs économiques, veillé à inscrire la question de la baisse des prix des produits surgelés, à l’ agenda de ces réunions.

5. En vue de faire avancer ce dossier, madame Bandubola avait décidé de la réalisation des missions de vérification des prix dans les pays d’achats des  produits surgelés, notamment la Namibie, pour ce qui est des poissons chinchards. Cette mission n’ avait malheureusement pas pu être menée, faute de moyens, le gouvernement étant devenu démissionnaire.

6. Il est heureux de constater que l’entrée en fonction d’un gouvernement de plein exercice ait permis la conduite de ladite mission et les avancées sont constatées sur ce dossier. Madame Bandubola est convaincue que le gouvernement et la FEC parviendront rapidement à s’entendre sur une tarification juste, au bénéfice de la population.

7. Madame Bandubola n’a, durant les 20 mois passés à la tête du ministère de l’Économie, fait l’ objet d’aucune compromission, ni dans ce dossier, ni dans un quelconque autre dossier.

La cellule de communication de l’ancienne ministre souligne que s’agissant de la lettre du 4 octobre 2020, EGAL à oublié que sa lettre du 10 novembre 2020 sur la dénonciation, avait été traitée avec urgence, par Acacia Bandubola, en date du 12 novembre 2020, et cette dernière avait même demandé à ses collaborateurs de suivre les dossiers, une lettre qui ne lui était même pas adressé, à fortiori une lettre qui dépendrait de son secteur.

Cela revient à dire que le dossier à été bel et bien traité. Dans le cadre de « la continuité de service de l’Etat », au successeur donc de poursuivre sur cette lancée avec les opérateurs économiques et surtout avec la société EGAL, a conclut la cellule de communication de Acacia Bandubola.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières