Com Exkluziva

« 61 ans d’indépendance, notre culture contribue au rayonnement de la RDC », estime Yvette Tabu

La République Démocratique du Congo commémore ce 30 juin 2021 les 61 ans de son accession à l’indépendance et à la souveraineté Internationale. Et à cette occasion votre média s’est penché sur le bilan culturel de ces 6 décennies après la fin de la colonisation de ce grand pays par la Belgique.
La RDC, un pays dont la musique, la danse et les œuvres d’arts résonnent à travers le monde. Et pour ce faire nous avons approché la ministre provinciale en charge de la Culture et Arts, Communication, Médias et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication dans le gouvernement Gentiny Ngobila, en la personne de Yvette INANGOY TABU.

Avec elle nous avons évoqué le rôle et l’apport de la culture dans le pays, de l’Indépendance à nos jours. Au cours de cette interview, la ministre provinciale a notamment dit être satisfaite de l’apport de la culture au développement de la RDC.

Pourelle.info : ‹‹ 61 ans d’indépendance de la RDC quelle avancée dans le domaine culturel ? ››

Yvette INANGOY TABU : ‹‹ Les avancées dans le domaine culturel depuis l’indépendance jusqu’a ce jour sont tellement positives dans la mesure où les artistes en terme d’expressions culturelles, ont toujours produit des oeuvres qui ont contribué et continuent à contribuer à l’avancement de notre cher beau pays la RDC. Donc, je dirai, que notre culture aujourd’hui, 61 ans d »indépendance après, est en bonne santé et cette dernière fait et continue à faire en sorte que la RDC soit connue du monde extérieure. La culture est le pétrole d’un pays et elle se doit d’être exploitée pour booster le pays. ››

Pourelle.info : ‹‹ Quels défis doit relever ce secteur pour aller encore plus loin ? ››

Y.I : ‹‹ Pour encore aller loin, et hisser haut la culture congolaise, il faut se professionnaliser, s’industrialiser et avoir une politique culturelle cohérente et ambitieuse. Voilà pour moi ce qui fera que notre culture soit un moteur de développement, un moteur de croissance. Donc, tous ces éléments susmentionnés doivent être réunis pour que la culture soit à jamais un élément très important de notre économie. ››

Yvette Inangoy Tabu, qui est, comme son nom l’indique, la fille de l’ancien grand musicien congolais, Pascal Tabu Ley Rochereau. Elle dit être positive et ambitieuse quant à l’avenir de la Culture congolaise. Celle-ci croit fermement que la Culture congolaise, avec sa musique, ses Beaux-Arts, sa littérature, sa mode etc, influencera encore davantage beaucoup d’autres pays et fera de la RDC un pays de référence en matière de culture.

Olivier Mukengeshayi

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières