2e édition « Kinshasa Mboka ya Masano » : Pari réussi pour Lydia Design et la Fondation Young Molato

Les rideaux sont tombés ce samedi 8 mai dans la soirée, au musée national de la RDC où s’est déroulé durant 2 jours l’évènement culturel « Kinshasa Mboka ya Masano ». Organisée par la maison de mode Lydia Design et la Fondation Young Molato, cette activité qui était à sa 2e édition avait pour thème « Quid de l’identité vestimentaire en RDC, Mythe ou réalité ? »

Plusieurs activités y ont été organisées dont des expositions, des panels, de la musique et surtout des Fashions Show. Cela a commencé vendredi 7 mai aux alentours de 13h avec le premier panel qui avait pour intervenants des acteurs de la scène vestimentaire de la RDC dont le chanteur Éric Nice, qui est aussi manager d’une agence de création. Leurs échanges ont plus tourné autour de la démarche créative et du processus de création vestimentaire.

Pendant ce temps, à l’extérieur de la salle du panel, des modélistes exposaient leurs vêtements au public. Ensuite, en début de soirée du même vendredi, ce fut le début du Fashion Show sur un podium en couleurs et dans une ambiance de sons et lumière. Ceci après le discours de bienvenue lu par Lydia Nsambayi Ntumba. C’est devant des invités de marque tels que Chantal Mulop, conseillère spéciale du chef de l’État en matière de la jeunesse et violences faites aux femmes, le représentant de Yvette Tabu, commissaire provinciale à la culture Ville de Kinshasa empêchée, que les 7 designers présents à cette activité ont fait défiler leurs mannequins, filles et garçons, avec sur leurs corps des jolis modèles des vêtements de tout genre et de toute les couleurs créés par leurs mains. Vêtements sensuels, tenues de ville, robes de soirée, tenues relaxes tout y était.

Des mannequins valides aux mannequins handicapés, tout le monde où presque était mis à l’honneur. Le contexte politico-social a également plané sur cet événement, cela était viduel dans les modèles vestimentaires d’un des 7 stylistes. Celui-ci a évoqué l’Afrique et surtout l’est de la RDC, notamment la ville de Béni qui saigne. Il a ému le public et a été très applaudi par celui-ci. Un autre artiste, animateur d’une émission culturelle sur une chaîne de télé kinoise est allé même plus loin dans ce sujet, en se perçant la peau avec des épingles devant le public, histoire de laisser couler le sang comme c’est le cas dans la partie Est de la RDC, précisément au Nord Kivu et en Ituri.

L’on a noté également durant cette 2e édition de « Kinshasa Mboka ya Masano » la présence très applaudie d’un groupe de « sapeurs » kinois qui ont fait une prière dite « prière de la sape ». Papa Wemba et Stervos Niarcos ont été évoqués dans leurs prestations.

Les hostilités se sont poursuivies le samedi 8 mai avec un 2nd panel à la mi-journée avant de chuter avec la suite du Fashion Show. La cerise sur le gâteau fut le prononcé du résultat proclamant le meilleur styliste parmi les 7 ayant défilé à cet événement. Et le winner fut Arthur Ikole. Un beau jour pour lui car son sacre a coïncidé avec son anniversaire. Il a reçu une enveloppe, un gros cadeau emballé de la part des organisateurs et un autre de la part de l’imprimerie I Print. Les autres designers ont reçu également des enveloppes et un cadeau de I Print.

Le prochain rendez-vous du genre « Kinshasa Mboka ya Masano » est prévu en décembre prochain, selon Lydia Nsambayi Ntumba, modeliste, professeure à l’ISAM Kinshasa et un de membres organisateurs de l’évènement.

Dave Ngonde

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières