Zoom sur Fabrice Ngwani Bemwe, vernisseur des ongles à Kinshasa

Il est un vernisseur des ongles à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Fabrice Ngwani Bemwe a pour métier l’entretien des ongles des hommes et des femmes, la manucurie et la pédicurie.

Il s’est auto formé dans ce métier juste en observant comment les autres vernisseurs travaillaient. Il s’est mit à l’appliquer d’abord sur ses ongles, ceux de ses sœurs et sa mère, jusqu’à ce qu’il ait eu la maîtrise de cette activité.

Après cela il a commencé à circuler dans les rues de Kinshasa pour trouver des clients et a fait du vernissage des ongles son gagne pain.

Cependant, comme pour tout travail Fabrice a rencontré des difficultés. « À l’époque, la première difficulté de tous les jours c’était la fatigue, marcher tout au long de la journée cherchant des client(es)s n’était pas chose facile. Il arrivait de fois où je marchais durant plus d’une heure sans être appelé par ne fût-ce qu’une seule personne. 

Autre difficulté dans mes débuts c’était pendant l’entretien des ongles, il arrivait de moment où je blessais les client(e)s. Certaines se mettaient à me crier dessus, mais connaissant mon objectif ses incidents ne m’ont pas découragé ›› explique-t-il.

Après ces moments sombres de la pratique après l’auto apprentissage Fabrice Ngwani jouii des avantages de son métier. Aujourd’hui il n’est plus vernisseur ambulant, il travail dans un grand espace de beauté de la place et travaille aussi dans les domiciles de ceux ou celles qui font appel à lui.

Grâce à ce travail Fabrice Ngwani est marié à Falonne Nzundu avec qui ils ont eu 3 enfants.

‹‹ Comme le dit la bible, tout travail procure de l’abondance, oui avec ce job je me retrouve, ça me permet de payer le loyer, scolariser mes enfants, les nourrir bref prendre en charge ma famille et moi-même ››, dit-il.

Par ailleurs, Fabrice conseille aux filles qui ne font rien et dont les parents n’ont pas assez de moyen pour les scolariser de se lancer dans le vernissage d’ongles car c’est aussi l’un des métiers qui assure la survie.

‹‹ Certes, ce métier est consacré aux hommes, je sais aussi que ça sera difficile pour certaines au début de supporter de marcher sous le soleil accablant de notre pays. Je leur demande d’avoir un grand cœur pour faire face aux difficultés du faible commencement. Le début n’a toujours pas été facile, mais grâce à l’amour que j’ai pour ce métier, aujourd’hui, je prends soin des ongles des plusieurs grandes femmes que je voyais à la télévision ››, a-t-il ajouté.

L’expérience de Fabrice nous montre à suffisance « qu’Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sots gens » dit-on.

Celles qui veulent le contacter, il est joignable au +243813588581

Grâce Mayo

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières