Com Exkluziva

100 jours Gouvernement Sama Lukonde : Léonie Kandolo et Georgette Biebie estiment qu’il y a de quoi espérer

Le gouvernement Sama Lukonde a totalisé 100 jours ce 4 août depuis son investiture par l’Assemblée Nationale. Sur ce, quelques actrices socio-politiques ont fait un bilan des 3 premiers mois et 10 jours du gouvernement des Warriors. 

Léonnie Kandolo, actrice pro-démocratie, experte en Genre, gouvernance et ressources naturelles, estime qu’il y a beaucoup de volonté dans le gouvernement Sama Lukonde et qu’il faut lui donner du temps.

‹‹ Rome n’a pas été construite en un jour ou en 100 jours. Il y a des avancées notamment au niveau de l’économie où on voit le ministre faire des efforts pour que le prix des denrées alimentaires baissent, il est en négociation avec la Fédération des Entreprises du Congo pour qu’il y ait un changement. Les choses se font doucement, et je pense également qu’il y a une certaine avancée dans la mobilisation des recettes, la réserve a doublé de 500 millions à 1 milliard 200 millions de dollars, vous voyez bien qu’il y a un grand changement à ce niveau là ››, a dit Léonnie kandolo.

L’ancienne porte-parole du Comité Laïc de Coordination ( CLC ), une structure qui a fait bouger le pouvoir de Joseph Kabila, relève aussi le changement dans l’amorce des contrats miniers et pense que ce sont des signes qui vont produire des effets à la longue. « Il faut que les recettes augmentent si on veut améliorer les choses dans le pays parce qu’il faut de l’argent pour les écoles, les hôpitaux, les routes. Et sans argent et mobilisation des recettes, on ne peut pas y arriver ››, a-t-elle conclu.

Georgette Biebie, secrétaire générale adjointe du parti “Ensemble pour la République” de Moïse Katumbi Chapwe affirme que le pays va mal, les membres du gouvernement des Warriors ont trouvé le pays dans un gouffre et on ne sort pas du gouffre après 3 mois.

‹‹ Je pense qu’ils sont animés de bonne foi, on sent quand même la volonté pour que le pays change. Mais j’estime que 100 jours c’est pas beaucoup pour réellement Instaurer un État de droit car il y a des mauvaises pratiques, mentalités, traditions comme la corruption généralisée qui se sont enracinées dans le pays ››, a-t-elle dit.

Cette dernière a étayé ses propos par notamment l’affaire dite des “cartes Visa”. Elle dit comprendre l’impatience de la population qui a tellement vécu dans la pauvreté et, est pressé de voir un changement total.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Félix Tshisekedi : Motomboli ya basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières