Com Exkluziva

Voici les missions et le parcours de Eve BAZAIBA, VPM de l’Environnement

Elle fait également partie des membres du Gouvernement Sama Lukonde.
La députée nationale Ève Bazaiba Masudi a été nommée à la tête de la Vice primature chargé de l’Énvironnement et développement durable.
Elle aura pour mission d’accompagner le chef de l’État à la prochaine COP21 à Glasgow en Ecosse, afin d’arracher des financements pour la conservation des forêts du Congo et poursuivre les négociations sur la signature de la deuxième phase de contrat CAFI qui s’élève à plusieurs millions de dollars.
Les questions liées au projet TRASAQUA, la vente des blocs pétroliers dans les aires protégées mais aussi les contrats sur les concessions forestières qui seraient accordées illégalement aux entreprises chinoises dans plusieurs provinces du pays sont aussi les défis à relever par la VPM Eve Bazaiba.

Eve Bazaiba est une femme politique très dynamique connue pour sa franchise et son sang froid.
Elle a été réélue lors des élections de 2018 dans la circonscription électorale de Basoko, ex-province Orientale. Au sein de l’Assemblée nationale, elle est parmi les femmes actives qui participent pleinement aux séances plénières. 

Parcours politique
 
Son parcours politique est exceptionnel. Elle a été membre influent dans l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’ Etienne Tshisekedi. 
C’est en 1988 que Bazaiba devient militante de l’UDPS. Elle a été arrêtée plusieurs fois sous le régime de Mobutu Sese Seko, emprisonnée quatre jours sous le régime de Laurent-Désiré Kabila et poursuivie en justice par le gouvernement de Joseph Kabila pour avoir dénoncé le pillage minier.
 
En 2002, elle participe aux pourparlers de Sun City qui ont mis en place le gouvernement de transition, qui a conduit aux élections de 2006 et à la troisième République.
 
De 2004 à 2007, elle est nommée secrétaire générale pour l’Afrique au comité international pour l’observation et l’application de la charte africaine sur les droits des hommes et des peuples. L’un de ses objectifs est de faire reconnaître les violences sexuelles sur les femmes lors de conflits armés comme des crimes contre l’humanité.

En 2007, elle est élue au sénat en tant que membre du MLC par l’assemblée provinciale de Kinshasa. 
 
Après le sénat, elle a été députée nationale. Elle devient présidente de la commission socioculturelle à la Chambre Basse du parlement. 
 
Eve Bazaiba est également présidente de la Ligue des Femmes Congolaises pour les Élections (LIFCE). 
 
Progressiste, cette femme dynamique milite pour plus de femmes dans le gouvernement congolais, et pour un équilibrage des droits entre les hommes et les femmes dans la société congolaise. Choses qui se matérialise petit à petit depuis la venue de Félix Tshisekedi au pouvoir.
 
En mars 2014, elle a initié le projet de loi qui vise à protéger la personne vivant avec handicap en République Démocratique du Congo. Une loi qui a été adoptée qu’en 2020, à la satisfaction des personnes vivant avec handicap. 
 
Lors des élections de 2018, son parti le MLC a rejoint la coalition LAMUKA de Martin Fayulu qui a été créée pour mettre fin au régime de Joseph Kabila. 
 
Même avec l’un des opposants au pouvoir à savoir, le président de la République Félix Tshisekedi, ses opinions sur les maux qui rongent le développement de la RDC, restent les mêmes. 
 
Pour elle, le Gouvernement doit travailler pour le bien être du peuple congolais et non pour ses propres intérêts. 

Aujourd’hui étant membre de ce gouvernement, plusieurs espèrent la voir, travailler pour l’intérêt de la nation et être sur tous les fronts pour défendre les intérêts du peuple congolais. 
 

Kevin-César Akalefa

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières