Com Exkluziva

Sextape Élèves Collège Saint Georges : Le président des élèves du collège Bosembo fait une mise au point

Ils ont tenue à éclairer l’opinion nationale sur cette affaire qui a terni l’image de leur établissement. Gabriel Mombenga, président des élèves du collège Bosembo et son conseiller Corneille Luboya sont venus dans les locaux du média pourelle.info qui a publié cette information en rapport avec les sextapes pour démentir l’info selon laquelle ces élèves font partie du collège Bosembo. 

Ils se basent essentiellement sur l’écusson qui n’est pas de Bosembo au delà des recherches personnels qu’ils ont effectué jusqu’à obtenir l’identité de ces élèves qui sont du collège Saint Georges de Kintambo.

Cependant le Gabriel Mombenga dit désapprouver complètement cet acte posé par ces élèves :

Gabriel Mombenga, Président des élèves du collège Bosembo

‹‹ En voyant ça j’étais dégouté et triste d’apprendre que des jeunes comme nous pouvaient faire ces genres de choses. C’est pas bien, ça relève d’une très mauvaise éducation››, a dit Gabriel Mombenga.

Son conseiller Corneille Luboya appuit les propos en relevant le fait que ces élèves ont agi ainsi avec l’uniforme de leur établissement ce qui fait “tâche d’huile” sur leur école.

Le président des élèves du collège Bosembo et son conseiller imputent la responsabilité de ces actes à l’entourage de ces élèves, notamment les parents :

Corneille Luboya, Conseiller Président des élèves du collège Bosembo

‹‹ Il faut de la discipline, il faut les serrer, car la bonne éducation commence déjà à la maison. Et à l’école on la reflète ››, dit Corneille Luboya.

‹‹ Moi je pense également qu’on doit marteler également en ce qui concerne la discipline, c’est important. Si on ne t’éduque pas bien à la maison à l’école il n’y aura rien de bon aussi, ce serait difficile pour toi de faire mieux ailleurs ou être en bon terme avec la société ››, a dit de son côté Gabriel Mombenga.

Pour éviter et dissuader de tels actes à l’avenir, Gabriel Mombenga et Corneille Luboya demandent aux parents d’imposer de la discipline à leurs enfants, de régulièrement les surveiller, connaître leurs fréquentations et contrôler de temps en temps leurs téléphones portables.

Quand on leur demande si les élèves de Bosembo ne font pas de telles choses, Gabriel Mombenga a répondu par : ‹‹ Je n’ai jamais entendu une telle chose après autant d’années que j’ai fait dans cette école ››.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières