Marie KYET MUTINGA, engagée pour une politique différente

WhatsApp-Image-2024-03-12-at-13.47.32

Partager:

Née d’un père diplomate et d’une mère infirmière, Marie KYET MUTINGA est actuellement députée nationale élue de la circonscription de TSHANGU dans la ville de Kinshasa lors des élections du 30 décembre 2023, pour le compte du parti des démocrates pour la bonne gouvernance (PDG).

Elle fut députée provinciale élue de la Ville de Kinshasa précisément dans la circonscription de la N’Sele. Seule femme membre du bureau definitif de cet organe délibérant, au poste de Rapporteur adjoint .

En tant que représentante du peuple, Marie KYET MUTINGA a toujours défendu l’intérêt de la population. Elle est au chevet de sa base à chaque situation et a pu présenter ses desiderata à l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Marie KYET MUTINGA est l’initiatrice de la proposition d’édit portant régulation du secteur de transport par taxi-moto, adoptée par les élus de Kinshasa. Cette proposition de loi permettra une régulation du secteur de transport par taxi-moto à Kinshasa décrié par plusieurs.

Un Parcours politique inspirant

Juriste de formation et de profession avec une Licence en Droit Public de l’UNIKIN, Marie KYET MUTINGA livre une bataille sans merci contre les antivaleurs et pour la protection des  droits des gens, surtout des femmes, de la jeunesse et de l’enfant.

Marie KYET MUTINGA a commencé sa carrière politique alors très jeune déjà dans le milieu estudiantin.

A l’Université de Kinshasa, elle était membre actif de la toge noir, un groupe théâtrale de la faculté des droits qui sensibilisait la population sur les droits et devoirs des citoyens.

Avant son élection à la députation , Marie KYET MUTINGA a longtemps évolué dans le monde associatif au sein de la société civile tour à tour comme : Présidente de la Dynamique de la Jeunesse Féminine Congolaise (DJFC), puis Secrétaire exécutive Adjointe de l’Union Nationale des Femmes, Trésorière de la CNPD (Campagne Nationale pour la Paix Durable)  et Vice-présidente du Conseil National de la Jeunesse en 2003. Etudiante , elle a pris une part active comme Rapporteur du Groupe des Jeunes aux travaux de la Concertation Nationale, en prélude du Dialogue Inter-Congolais.

Après la restitution faite auprès des jeunes, le Conseil national de la jeunesse, CNJ, a été mis en place. Elle a assumé les fonctions de vice-présidente chargée de la femme.

Elle fut aussi secrétaire exécutive adjointe de l’union nationale des femmes de Marie-Ange LUKIANA.

Depuis 2011, elle préside aux destinées de la Fondation Médicale pour le Développement (FMD), bien avant même de créer le Collectif des Organisations de la Société Civile des secteurs de la Culture, de l’Éducation et de la Santé (COSCES), fortement implanté à Kinshasa et dans certaines provinces notamment  le Kwilu  dans l’ex BANDUNDU. Avec cette structure, Marie KYET MUTINGA a réussi à mener des grandes actions concrètes, qui lui ont permis d’être la meilleure élue de la Nsele, avec plus de 20.000 voix en 2018.

MUTINGA KYET Marie compte bon nombre de réalisations dans différents secteurs de la vie entre autre : Éducation (Collège Saint Modeste), Santé (Centre hospitalier et maternité à Kinkole), Sports et Culture et elle est promotrice d’une équipe des femmes Nzango ( jeu de pieds, discipline typiquement congolaise pratiquée dans les deux Congo) dans la Tshangu.

Sur le plan social et économique, elle a jeté trois ponts au niveau du Camp Badara dans la Commune de la N’sele, elle contribue à la lutte contre la pauvreté en promouvant l’entreprenariat local, à travers un système de micro-finance.

Actuellement députée nationale élue de la Tshangu, Marie KYET MUTINGA est Vice-présidente du Parti des Démocrates pour la Bonne Gouvernance(PDG), membre du regroupement politique  Alliance pour l’Alternance Démocratique (AAD).

Elle fait de la bonne gouvernance et de l’éthique de responsabilité son cheval de bataille.

L’engagement que démontre le parcours de Marie KYET MUTINGA et sa participation active à la lutte contre les antivaleurs et son combat contre la corruption, le tribalisme, etc. ne peuvent qu’inspirer la jeunesse féminine.

Maguy MBUKU MUZEMBE

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition
50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Dans la même rubrique

Solverwp- WordPress Theme and Plugin