Kikwit : Pour économiser l’argent du foyer les femmes deviennent coiffeuses de leurs maris

IMG-20220504-WA0002

Partager:

À Kikwit, ville économico-politique de la province du Kwilu, un bon nombre de femmes ont décidé de devenir coiffeuses de leurs maris et enfants, selon le goût et la forme de la coiffure convenus par le couple. Cet exercice, pour les couples qui le font, permet d’économiser l’argent que les époux dépensent dans les salons de coiffure de cette ville.

Madeleine Moke, enseignante, qui de temps en temps arrange la tête de son mari, et quelques fois les têtes de petits enfants de sa famille.

‹‹ C’est depuis plus de 2 ans que je fais cela. À Kikwit, les salons de coiffure demandent des montants qui varient entre 2500 et 5000 Francs congolais, c’est-a-dire plus d’un dollar par tête pour la coiffure homme. Or mon mari se fait coiffer au moins deux fois le mois pour qu’il soit toujours présentable comme préfet des études. Donc en le coiffant moi-même nous économisons au moins 10.000 FC, soit 5 dollars qui nous aident à faire face à d’autres dépenses ››, explique Madeleine Moke.

Cette dernière invite d’autres femmes à faire autant, car estime-t-elle, c’est question de volonté et de détermination pour y arriver.

Plusieurs habitants de Kikwit encouragent cette femme dans cette initiative.

Badylon Kawanda Bakiman

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template