Guerre en Ukraine : L’Onu accuse les militaires russes de viol sur des Ukrainiennes âgées entre 4 et 82 ans

La violence et l’agression sexuelle utilisées comme arme de guerre. Cela se passe en Ukraine où un rapport de l’Organisation des Nations-Unies attribue aux forces russes en Ukraine des cas de Viol. 

« Ceci est une stratégie militaire et une tactique délibérée pour déshumaniser les victimes » a alerté, la représentante spéciale de l’ONU Pramila Patten, lors d’une interview accordé à l’AFP où elle dénonce “des cas horribles et des violences très brutales”.

Tous les éléments sont pris en compte, sur le viol comme arme de guerre en Ukraine. Quand des femmes et des filles sont séquestrées pendant des jours et violées, quand vous commencez à violer des petits garçons et des hommes, quand on voit une série de cas de mutilations d’organes génitaux, quand vous entendez les témoignages de femmes évoquant des soldats russes équipés de viagra, c’est clairement une stratégie militaire. Et quand les victimes évoquent ce qui a été dit pendant les viols, il est clair que c’est une tactique délibérée pour déshumaniser les victimes “, a relaté l’avocate mauricienne.

La Secrétaire générale de l’ONU chargée des questions de violences sexuelles commises en période de conflit, Pramilla Patten l’a fait savoir à Paris où elle était de passage pour signer un accord de partenariat avec l’ONG “Bibliothèques Sans Frontières” afin de soutenir les victimes de violences sexuelles en période de conflit.

Par ailleurs, l’ONU a vérifié “plus d’une centaine de cas” de viols et agressions sexuelles en Ukraine depuis le début de la guerre, mais “ce n’est pas une question de chiffres”, insiste Patten.

Elle a souligné “qu’il est très compliqué d’avoir des statistiques fiables pendant un conflit actif, et les chiffres ne vont jamais refléter la réalité, parce que les violences sexuelles sont un crime silencieux, le moins signalé et le moins condamné”. 

Cette dernière a également évoqué la peur des représailles et de la stigmatisation. ‹‹Les cas signalés ne représentent que le sommet de l’iceberg ››, a lancé Pramilla Patten.

Signalons que les victimes de ces viols sont principalement des femmes et des filles, mais aussi des garçons et des hommes, a indiqué la responsable onusienne, citant le rapport fin septembre 2022 de la commission d’Enquête Internationale Indépendante (créée par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU). Selon des témoignages recueillis, l’âge des victimes de ces violences sexuelles varie entre 4 et 82 ans.

Christian Mukaya

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template