Com Exkluziva

Focus sur Merveille Meta Kamba, Fonctionnaire de l’État et Présidente de la DYFERAP


Elle est parmi les défenseures de droits de femmes en RDC. Une féministe mais qui ne se limite pas qu’au féminisme mais qui lutte aussi pour la promotion de la femme congolaise.

Merveille Meta Kamba agent au ministère des infrastructures et travaux publics, est Chef de bureau production et publication. C’est surtout en sa qualité de présidente de la Dynamique des Femmes pour la Réforme de l’administration Publique (DYFERAP) qu’elle nous a reçus dans son bureau pour parler d’elle et de cette structure dont elle est la numéro 1.

Merveille Meta Kamba explique que la DYFERAP, une structure qui sensibilise les femmes à s’investir dans les questions qui leur concernent, agit également dans le parrainage, c’est-à-dire le coaching et la formation des femmes ambitieuses, entrepreneures etc. pour élever leur niveau intellectuel.

Concernant la structuration de la DYFERAP, Merveille Meta informe que c’est une ASBL qui regroupe toutes les femmes de l’administration publique sans distinction aucune. Elle a commencé avec des “femmes standardistes”, mieux les femmes des directions standards, dans les dix ministères pilotes qui ont débuté la réforme.

‹‹ Après ce lancement, nous avons dû élargir à toutes les femmes de l’administration Publique afin qu’il y ait pas des femmes mises à l’écart de la vision car la réforme concerne toute l’administration publique ››, a-t-elle dit.

Le comité de la DYFERAP est composée de onze femmes provenant des dix ministères pilotes en plus de Merveille Meta. Cette dernière fait savoir que la plupart de ces femmes ne sont pas vraiment connues.

Elles sont pour la plupart cachées dans leurs bureaux et agissent dans le silence sans qu’on les remarques.
Cependant, Merveille Meta fait savoir que cette non visibilité des femmes de l’administration publique fait partie du combat de la DYFERAP, qui veut également “rendre visibles” ces femmes actives.

Évoquant le financement de la DYFERAP, madame Meta nous renseigne que ce sont les membres de la structure qui sont les premiers bailleurs de fonds de la DYFERAP.
Quand on lui demande le bilan qu’elle fait de la situation de la femme congolaise de l’indépendance à nos jours Merveille Meta nous répond qu’il y a des avancées mais il y a encore beaucoup à faire : ‹‹ J’espère qu’avec le nouveau gouvernement et surtout notre Président Félix Tshisekedi, qui soutient la femme, les choses vont s’améliorer davantage. Il y a beaucoup de choses que l’on dit mais qui ne se réalisent pas sur terrain. On doit d’abord faire respecter les textes, les lois, comme par exemple l’égalité, à travail égal salaire égal, car il y a des femmes qui jusqu’à aujourd’hui par rapport à leur statut n’ont pas le même traitement que les hommes ››, a-t-elle dit.

Merveille Meta, qui a une fille née le même jour que Félix Tshisekedi, dit voir beaucoup de bonnes choses depuis l’arrivée du fils d’Étienne Tshisekedi à la tête de la RDC, notamment son action envers la promotion de la femme. Et, espère encore bien d’autres choses avec lui dans l’avenir.

Pour terminer, Merveille Meta demande à tous, hommes et femmes, de soutenir les femmes et leur combat, et aux femmes particulièrement elle demande une ‹‹ prise de conscience ›› pour briser le plafond de verre, afin d’émerger dans les objectifs fixés.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

2 réponses

  1. Merveilleux, c’est vraiment super et trop encourageant. Félicitations à toi Merveilles

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières