Clôture mois de la femme: La Ministère du Genre Mireille Masangu veut voir plus de femmes formées pour la réduction des inégalités

wp-1681489044120

Partager:

Les activités du mois de Mars, mois consacré à la femme ont été officiellement clôturées en RDC le jeudi 13 avril 2023 au chapiteau du Collège Boboto à Kinshasa. C’était via une activité organisée conjointement par le ministère du Genre, Famille et Enfant et l’ONU Femmes/RDC en présence des quelques autorités du pays dont les membres du gouvernement, les députées nationales et sénatrices, quelques diplomates accrédités en RDC, les Représentants des organismes de systèmes des nations unies, la ministre provinciale du Genre de Kinshasa, les femmes cadres des entreprises publiques et privées et les femmes leaders de la société civile.

Lors de sa prise de parole, la secrétaire Générale au Genre, Famille et Enfant, Esther Kamwanya Biayi a circonscrit le sens de cette activité, qui clôture le mois de la femme. Elle a rappelé à l’auditoire les différents thèmes mondial et national exploités cette année. Elle a également brossé toutes les activités menées dans le cadre du mois de la femme sur toute l’étendue du pays.

Intervenant en second lieu, Viviane KITETE, déléguée de la société civile a premièrement salué l’implication des autorités de la RDC pour la réussite des activités du mois de la femme, et également la détermination du chef de l’État dans l’accompagnement de la lutte de la femme, caractérisée par la masculinité positive.

Catherine ONDIMBA, représentante adjointe de l’ONU FEMMES/RDC a quant à elle rassuré l’attachement de tous les organisations de systèmes des Nations-Unies dans l’accompagnement et l’accomplissement des actions de  Mireille Masangu Bibi Muloko à la tête de ce ministère et de toute la République Démocratique du Congo.

Prenant la parole à son tour, la ministre Mireille MASANGU BIBI MULOKO a salué la détermination du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans le domaine de la masculinité positive et les efforts du Gouvernement dans l’accompagnement des actions de la femme. Elle a fait savoir que durant tout le mois de la femme, plusieurs activités ont été organisées dans le cadre du programme que mène les femmes pour la valorisation, la protection et la promotion des droits de la femme ainsi que leur autonomisation au sein d’un développement intégral qui prend en compte l’avenir de l’enfant et surtout de la jeune fille :

« Cette année 2023 à l’instar d’autres nations dans le monde, notre pays, la RDC a axé cette activité sous le thème retenu par les Nations unies “Pour un monde digital inclusif, innovation et technologie pour l’égalité des chances”. Devant cette thématique, la RDC a initié une campagne autour du thème Éducation numérique égalitaire pour la paix et l’autonomisation des femmes et des filles en RDC. Aujourd’hui, aucune Nation ne peut se passer du numérique pour son développement car, le numérique est désormais à la base de toute dynamique de croissance économique, industrielle et de réduction de la pauvreté, l’optique de l’amélioration des conditions de vie des populations », a dit Mireille MASANGU.

Cette dernière a également fait savoir que selon le rapport de l’Union Internationale des télécommunications, 19% seulement des femmes contre 31% d’hommes ont accès au numérique et l’unique cause est  l’absence des connaissances de l’outil numérique. Ainsi, la ministre du genre appelle toutes les femmes à s’approprier la lutte de la femme  et à œuvrer pour la réduction des inégalités dans le numérique en se laissant former.

Daiana Mankonga

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin