Annoncée démissionnaire du poste de vice-ministre de la Défense, Séraphine Kilubi, dit qu’elle ne peut jamais quitter Félix Tshisekedi

Sa réaction va certainement faire bouger la classe politique congolaise notamment le parti Envol dont elle est membre.

Dans le lot des prétendues démissions dans le rang des ministres membres de “Ensemble pour la République” de Moïse Katumbi au sein du gouvernement Sama Lukonde, Séraphine Kilubu, vice à la défense a été citée. A cet effet , elle a affirmé devant la presse, ce lundi 8 novembre 2021, qu’elle n’a jamais eu l’intention de quitter le chef de l’État Félix Tshisekedi.

«Le Chef de l’État est mon frère dans le Christ, je ne peux jamais le quitter. Je suis appelée à le soutenir, lui ainsi que l’ensemble du gouvernement auquel je fais partie », a déclaré Séraphine Kilubi Kutuna, vice-ministre de la défense dans le gouvernement Sama Lukonde.

Celle-ci a précisé avoir pris part à la déclaration qui a été faite le 2 Novembre 2021 par Simon Mulamba, député national du parti Envol dont elle est membre et qui a pour autorité morale, le député National Delly Sessanga, élu de Luiza au Kasaï.

Lors de cette déclaration les signataires de ce document avaient levé comme option de rester dans l’Union Sacrée avec comme but de faire passer l’intérêt de la nation au-dessus des intérêts partisans.

Séraphine Kilubi, en sa qualité de servante de Dieu, dit “ne pas voir comment combattre un pouvoir établi par Dieu”. Cette dernière a confirmé ses propos dans la soirée du lundi 8 novembre 2021, via son compte Twitter :

‹‹ J’ai appris par la voie des réseaux sociaux, une annonce faisant état de ma probable démission du gouvernement. Elle est fausse et n’engage aucunement ma personne. Je reste dans l’union sacrée afin de travailler sous la vision du chef de l’Etat, pour le bien être du peuple congolais ››, a-t-elle écrit sur le réseau social à l’oiseau bleue.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières