Aidez-nous à émerger”, cri de Naomie Masanga à l’occasion de la JI des start-up

PourElle.info : Parlez-nous de votre Start-up, qu’en est-il, d’où vous est venu l’idée et depuis quand vous existez ?

Naomie Masanga : « Namasevent » est une agence événementielle. Nous accompagnons nos clients en conseil et organisation proprement dit de leurs évènements. L’idée est venue de mon entourage qui a détecté en moi un sens élevé en organisation des évènements ainsi que ma capacité à gérer le stress

PourElle.info : En ce jour, êtes-vous satisfaite de vos résultats en termes de la clientèle et des finances ?

Naomie Masanga : Nous restons à ce jour motivé à mieux travailler mais surtout à continuer à suivre la ligne, nous apprenons chaque jour. En termes de la clientèle, le bilan est positif suite à une courbe ascendante des sollicitations et nous nous en sortons plutôt bien financièrement

PourElle.info : Quelles sont vos stratégies  pour parvenir à ces résultats ?

Naomie Masanga : Depuis 2020, nous avons adoptés une stratégie de création des communautés sur les réseaux sociaux (d’où l’existence de nos pages facebook et instagram) mais aussi la promotion occasionnelle pour élargir la diffusion de nos publications à des publics très éloignés.

PourElle.info : Quels genres des difficultés rencontrez-vous, que faites-vous pour en sortir et que recommandez-vous à l’Etat à propos ?

Naomie Masanga : Hormis les difficultés liées à la nature dont la pluie, quelques fois les embouteillages que nous parvenons à vite gérer, notre pays ne sait pas faciliter l’émergence. La seule obtention d’un document attestant l’existence d’une entreprise quelconque est un luxe. Il faudrait passer par des connaissances pour l’avoir et parfois après plusieurs tracasseries inutiles. Nous demandons  à l’autorité compétente de bien vouloir y remédier pour aider les entreprises fleurissantes à s’agrandir, pour créer ainsi plusieurs emplois.

PourElle.info : Avez-vous un conseil pratique  pour les jeunes comme vous, qui voudrait lancer un start-up, du haut de vos deux années d’expériences ?

Naomie Masanga : Je dirai aux jeunes, particulièrement aux femmes de se donner à fond sur ce qu’elles aiment et se doter d’une patience quant aux résultats  tout en travaillant.  « Commencer c’est bien mais les gouttes des sueurs les plus remarquables c’est lorsqu’il faut maintenir la chose et la rendre meilleure que les concurrents, la patience et le travail restent les deux clés devant cette serrure » a-t-elle renchérit en concluant cette discussion.

Kevin-César Akalefa

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche Tumile Pomoja
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières