Union Congolaise des Femmes des Médias : Rose Masala élue présidente nationale

Rose Masala Ndarabu a été élue ce samedi 20 mars présidente de l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM).
52 votants sur un total de 55 ont porté leur choix sur Rose Masala Ndarabu, l’une des fondatrices de cette organisation. Elle succède ainsi à Anna Mayimona.

L’Union Congolaise des femmes des Médias – UCOFEM – est une organisation non gouvernementale, de droit congolais, créée en 1997 à Kinshasa. Elle regroupe près de quatre cents femmes travaillant dans les médias aussi bien publics que privés dans la ville de Kinshasa et les provinces de Kasaï Occidental, Kasaï Oriental, Kongo Central, le grand Bandundu, le grand Equateur, le Nord Kivu, le Maniema et le Katanga.

Les fondatrices de l’association étaient toutes, à l’époque, étudiantes à l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information (ISTI) aujourd’hui IFASIC (Institut Facultaire des Sciences de l’information et de la Communication). Elles sont sept : Céline Butuena, Cécile Kalambay, Marithé Kapinga , Michèle Mankonko, Hortense Massamba, Anna Mayimona, et Clarisse Museme.

Sa vision est un monde dans lequel les femmes et les hommes jouissent de mêmes droits dans tous les domaines, particulièrement les médias.

L’UCOFEM s’est fixée comme mission de promouvoir les droits spécifiques, l’accès et l’image de la femme dans et par les médias. Elle lutte contre les discriminations à l’égard de la femme, particulièrement dans les médias.

Se rapportant aux thématiques « Droits des femmes » et ‹‹ Promotion de l’égalité des sexes », l’UCOFEM a circonscrit quatre axes majeurs d’interventions à savoir : la formation (Principalement, le renforcement des capacités des femmes des médias) ; la sensibilisation sur les questions de Genre; le lobbying & le plaidoyer et enfin la production et la publication des supports.

L’UCOFEM lutte pour l’amélioration de l’accès et de l’image de la femme dans les médias. Elle lutte contre les discriminations à l’égard de la femme, particulièrement dans les médias.

L’UCOFEM travaille avec tous les acteurs du secteur médiatique, de la société civile et parfois du monde politique. Elle milite pour une facilitation des rapports entre ces différentes composantes afin que chacune puisse jouer son rôle dans la prise en compte du genre.

Gilbert Ngonga

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières