Tomber enceinte alors qu’on l’est déjà c’est possible! Seulement une dizaine des cas de la superfétation sont découverts dans le monde

Savez-vous qu’une femme dont l’ovule a été fécondé quelques jours ou quelques semaines plus tôt peut attraper une autre grossesse ? La plupart d’entre vous dira peut-être non. Et bien figurez-vous que c’est possible et ce phénomène qui a été prouvé par la médecine, s’appelle la superfétation. Qu’en est-il précisément ? On en parle dans les lignes qui suivent.

La grossesse superfétatoire ou la superfétation ou encore la superfécondation est le fait de tomber enceinte alors qu’on l’est déjà depuis quelques jours, voire quelques semaines .  Un fait  rarissime car on ne compte actuellement qu’une dizaine de cas dans le monde.

En effet, la superfécondation consiste en la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes pendant un même cycle, mais pas pendant le même rapport sexuel. Les nourrissons sont mis au monde en même temps, même si le développement de l’un des bébés sera légèrement moins avancé.

Pour le Docteur Reagan Nduar, médecin généraliste et chef de staff du centre Hospitalier Mpongo, «c’est un phénomène  mystérieux qui n’arrive pas régulièrement. Ça surgit d’une manière un peu spectaculaire et c’est difficile de l’éviter. En réalité, c’est une nouvelle grossesse qui vient s’implanter dans l’utérus qui contient déjà une autre grossesse. Tout dépend de l’ovulation et si la femme libère deux ovules à deux moments distincts, mais pendant le même cycle, c’est-à-dire que la fécondation des deux ovules a lieu par deux spermatozoïdes pendant un même cycle, mais pas pendant le même rapport sexuel», a-t-il expliqué.

Le médecin poursuit en expliquant que il n’existe pas des causes valables qui peuvent occasionner les grossesses superfétatoires. Certains facteurs peuvent expliquer ce phénomène, notamment un système génétique, la double ovulation, une malformation utérine, un processus en cours de FIV (fécondation in vitro) etc. Mais des chercheurs ont essayé d’approfondir des recherches pour prouver certaines réalités.

«  Les causes réelles n’existent pas, mais il y’a certaines suggestions. Les chercheurs ont prouvés par exemple qu’une femme qui suit le traitement pour la conception avec les médicaments qu’on donne peut favoriser ce phénomène. Un autre cas, ce que ça arrive aux patients qui ont un problème avec les deux utérus, il y a aussi les cas où il y a eu hyper stimulation des hormones qui impactent la génétique », a affirmé le Dr Nduar Reagan.

Il faut savoir que la grossesse superfétatoire se fait découvrir que par un examen d’échographie et c’est la taille et l’âge du fœtus qui fait connaître la superfétation. Le premier fœtus sera un peu plus âgé que le second.

Par ailleurs, le docteur  Reagan Nduar renseigne que l’accouchement dans le cas de grossesse superfétatoire se déroule comme on dirige l’accouchement des enfants jumeaux.

Retenons que concernant la superfétation, on ne peut pas parler des enfants jumeaux, car ces derniers sont conçus au cours d’un  rapport sexuel unique et  issus d’un même œuf divisé en deux au cours des 15 premiers jours qui suivent la fécondation, contrairement à la grossesse superfétatoire.

Hornella Ngonga

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template