Sud Kivu : 12 femmes assistantes psychosociales formées sur la prise en charge des victimes de VSBG

12 assistantes psychosociales (APS) des trois territoires Fizi, Uvira et Walungu ont été formées sur la gestion des cas et la prise en charge psychosociale et santé mentale des traumatisés y compris les survivantes de violences sexuelles et basées sur le genre. Cela dans le cadre d’un atelier de formation organisé du 26 juillet au 04 août 2021, dans la salle des réunions de l’Association des Femmes pour la Promotion et le Développement Endogène (AFPDE).

Cette formation a eu lieu grâce à l’appui d’ONU-Femmes, Women’s Peace et Humanitarian Fund Women’s Peace en collaboration avec la division provinciale de la santé à travers son Programme National de la Santé Mentale (PNSM) dans l’objectif de renforcer les capacités de ces APS dans la lutte contre les violences sexuelles et contribuer ainsi à la lutte contre les violences sexuelles dans ces trois territoires.

Dr Dévote Ciregano Mulangala, Coordonatrice du Programme National de la Santé Mentale (PNSM) au sein de la division provinciale de la santé Sud-Kivu a salué ladite Initiative.

‹‹ Peu d’attention était accordée aux aspects psychosociaux et santé mentale pendant la prise en charge des survivantes de violences sexuelles en RDC, ignorant que les problèmes psychiques pouvaient suivre, accompagner et même rester pendant longtemps après les problèmes physiques et que cela pouvaient avoir des répercussions sur le fonctionnement social de la survivante de la violence sexuelle, d’où la nécessité de renforcer les capacités des prestataires œuvrant dans les com lstructures de prise en charge ››, a dit la facilitatrice de cet atelier de formation.

Dans le cadre du projet de prévention et lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre dans les territoires de Fizi, Uvira et Walungu, l’ONG AFPDE a, à travers les associations locales et regroupements féminins, posé plusieurs actions notamment :

  • L’installation de 6 maisons d’écoute dont 2 maisons par territoire pour la prise en charge holistique d’au moins 2.400 survivantes de violences sexuelles et basées sur le genre durant les 18 mois que va durer son projet
  • La formation et l’installation de 120 animatrices (issues de 60 organisations et groupements des femmes des territoires Fizi, Uvira et Walungu) par la division provinciale genre femme et enfant sur la loi contre les violences sexuelles en RDC et les instruments internationaux de lutte contre les violences sexuelles afin de sensibiliser la population contre toutes formes de violence pour une paix durable dans ces trois entités territoriales ciblées.

Olivier Mukengeshayi

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja
Anny Modi : Mobundeli ya basi
Julienne Lusenge – Mosungi ya Basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières