Sécurité Incendie pour tous : Plusieurs Journalistes de Kinshasa sensibilisés grâce à FEMME D’AFRIQUE MAGAZINE par SFPI CONSULTING

WhatsApp-Image-2024-06-17-at-21.23.14-2

Partager:

‹‹ Sensibiliser sur les différents types de danger ; faire connaître les causes majeures des incendies ainsi que les moyens de secours; mettre en place des mesures strictes pour une sécurité incendie et apprendre l’utilisation de l’extincteur ››, tels ont été les objectifs principaux de la première édition du séminaire sur “la sécurité incendie pour tous”.

Séminaire organisé sur initiative du média FEMME D’AFRIQUE MAGAZINE que dirige la journaliste Christelle MPONGO et présenté par Boris GONDAMOYEN NOUGANGA, chargé de sécurité et responsable pédagogique, expert dans le domaine de la prévention anti-incendie. Il est aussi le patron de l’entreprise SFPI CONSULTING ( sécurité, formation, prévention incendie ).

D’entrée de jeu, les participants ont eu droit à l’historique des incendies à travers le monde et de la sécurité incendie. Cela a concerné la période du Moyen-Âge jusqu’à l’époque contemporaine. Des cas d’incendies en RDC notamment ces derniers mois ont été aussi évoqués ainsi que leurs causes.

Ensuite le formateur du jour a détaillé quelques concepts tels que le feu, la prévention  du feu, la prévision mais aussi l’incendie proprement dit.

Il a expliqué que le feu se forme lors d’un ‹‹triangle du feu ››, c’est-à-dire il faut qu’il y ait un combustible ( la matière qui brûle ), un comburant ( l’oxygène ) et une énergie d’activation ( chaleur, étincelles ). Et pour mettre fin au feu ou plutôt l’éteindre il faut simplement enlever un de ces 3 éléments lors d’un Incendie.

Boris GONDAMOYEN NOUGANGA, citoyen centrafricain travaillant en Europe, a également outillé les participants sur le principe de classement des établissements, c’est-à-dire tous bâtiments, locaux ou enceintes dans lesquels des personnes sont admises soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation quelconque ou dans lesquels sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou sur invitation payante ou non. Il a souligné les failles ou risques dans la construction de certains bâtiments en Afrique qui ne tiennent pas compte de ces règles et qui par conséquent exposent les personnes qui y habitent ou fréquentent ces bâtiments à la mort en cas d’incendie.

Les moyens d’extinction des incendies ont été présentés et leurs usages expliqués aux participants.

À la fin du séminaire, un exercice pratique a d’ailleurs été fait à l’extérieur de la salle de formation avant un test final écrit, fait dans la salle.

Christelle MPONGO, qui a invité l’assistance à cette activité, s’est félicitée du déroulement de ce séminaire car selon ses propos c’était pas facile de convaincre les gens à participer à cette rencontre car pour certains il n’y avait pas d’intérêt. Elle a fait savoir à notre micro que son média FEMME D’AFRIQUE MAGAZINE a participé à cette activité parce que très souvent quand il y a des incendies ce sont les femmes et les enfants qui en sont les premières victimes. La femme étant celle qui cuisine très souvent ou qui utilise les appareils électroménagers.

Christelle MPONGO a renseigné qu’après cette première édition, d’autres suivront notamment dans les provinces.

L’activité a eu lieu le jeudi 13 juin 2024 à Kinshasa, dans la commune de la Gombe, à l’amphithéâtre de l’Institut National des Recherches Biologiques(INRB). Plusieurs journalistes, dont de nombreuses femmes de la capitale de la RDC ainsi que quelques experts du gouvernement congolais ont pris part à ce séminaire.

Notez que le ministère de l’intérieur a participé à cette activité via le représentant du secrétaire général de ce département qui gère le service des soldats du feu en RDC.

Dave NGONDE

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin