Com Exkluziva

Sankuru : Les enfants de moins de 15 ans surexploités dans les petits commerces par leurs parents

C’est un droit pour chaque enfant d’être protégé, comme le garanti la Convention relative aux Droits de l’enfant(CDE).

Selon la CDE, « Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, spirituel, moral ou social » .

Malheureusement, cette convention n’est pas respectée dans la ville de Lodja au Sankuru. Ce sont les enfants de moins de 15 ans qui font des petits commerces. 

En sillonnant les grandes artères de Lodja, que des enfants filles et garçons avec des bassins sur la tête. Si certains vendent de la Chikwange appelé ici « Lomata » ou « Oyoko », d’autres vendent les feuilles de Manioc, les beignets à base du riz, les bananes, de l’eau, etc.

Ces enfants n’exercent pas leur commerce à un endroit fixe,soit dans un marché, mais circulent dans toute la ville pour liquider leurs marchandises. Ils quittent leurs maisons à 6h du matin, traversant des quartiers et villages pour ne retourner chez eux qu’après avoir tout vendu. 

Ce qui inquiète le plus est qu’à Lodja, les aînés dès qu’ils atteignent un certain âge ne peuvent plus exercer les petits commerces . Les parents préfèrent que leurs jeunes filles et jeunes garçons s’adonnent à l’oisiveté en longueur des journées mais que les plus petits aillent vendre.

Les parents qui utilisent ces enfants dans le commerce, les font en violation de leurs droits à l’éducation, à la protection contre la maltraitance et à l’exploitation. 

Une mère de famille interrogée entrain de vendre les feuilles de manioc avec ces enfants a laissé entendre qu’elle a mis ses trois petites filles dans le commerce pour trouver un moyen de survi.

Une situation qui se déroule au vue et au su des autorités de la ville de lodja qui visiblement s’intéresse peu à ce sujet, et tout le monde à Lodja la trouve normale.

Rappelons que le code du travail en RDC à son article 133, dispose que les enfants ne peuvent être employés avant l’âge de 15 ans sauf dérogation expresse du juge du tribunal pour enfant. 

Maguy Mbuku Muzembe

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Félix Tshisekedi : Motomboli ya basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières