RDC : La Campagne Tolérance zéro immédiate contre les VSBG enfin lancée par Félix Tshisekedi

La campagne Tolérance Zéro immédiate  à l’égard des crimes des violences sexuelles et basées sur le genre ainsi que face à l’impunité a été lancée le samedi 19 Juin 2021. 

C’est par visioconférence que le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi a prononcé un discours depuis Bunia où il séjourne. 

Il a indiqué que les violences sexuelles et celles basées sur le genre, demeurent dans la plupart de cas impunis. Diverses raisons expliquent cette réalité notamment la non dénonciation des auteurs de ces  crimes par les victimes, des sanctions non sévères  et autres. 

Le président de la République a souligné que la République Démocratique du Congo s’est engagée  désormais à punir sévèrement les auteurs de ces crimes. « C’est le sens de la Campagne tolérance zéro que je lance à ce jour, qui consiste à sensibiliser le public sur toutes les formes de violence à l’égard des femmes, en la vulgarisation des politiques, des stratégies et des plans y relatifs, afin d’éradiquer les VSBG », a-t-il dit. 

De son côté, la ministre du Genre, famille et enfant a avant tout salué la détermination du Chef de l’Etat et sa volonté de voir les violences sexuelles et basées sur le genre être éradiquées du territoire congolais sous la supervision du premier ministre.  Gisèle Ndaya a assurée que son ministère va se mobiliser afin d’atteindre les objectifs de la campagne Tolérance Zéro Immédiate contre les crimes de VSBG. 

« Le ministère du genre, qui pilotera la mise en œuvre de cette campagne, s’engage à gagner le pari en comptant sur tous les autres ministères sectoriels ainsi que les partenaires techniques et financiers qui lui ont toujours apporté leur traditionnelle assistance », a fait savoir Gisèle Ndaya.

Le vice-ministre de la Justice  Amato Bayubasire Mirindi a à son tour rassuré de l’engagement de son ministère  à veiller à ce que tous les auteurs des VSBG soient punis selon la sévérité de la loi, mais également de procéder à la formation des personnels des Cours et Tribunaux afin que les questions de VSBG soient traitées le plus sérieusement possible.

Au nom du Gouvernement provincial, Laetitia Kabamba, a réitéré l’engagement de l’exécutif provincial  à participer efficacement à cette campagne, car elle est une opportunité de travailler ensemble par solidarité et d’agir pour mettre fin aux violences sexuelles et celles basées sur le Genre. 

La représentante du SG des nations unies en RDC Bintou Keita qui est intervenue aussi en visioconférence a indiqué  que cette campagne offre au Gouvernement congolais et à tous les acteurs impliqués, un cadre de démobilisation qui contribuera à un Congo apaisé, plus juste et plus exclusif.

Cette campagne prendra en compte les 26 provinces de la RDC et s’étalera sur une durée de deux ans.  

La cérémonie s’est déroulée en présence du premier ministre Sama Lukonde, de la ministre de la justice, du vice-ministre de la Justice et autres partenaires. 

Maguy Mbuku Muzembe 

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Une réponse

  1. Les mariages des enfants constituant la forme de violence sexuelle la plus négligée méritent une attention particulière tant de la part des intervenants que des organes de la Loi durant la pandemie de Covid-19

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template