Proposition du report des élections par le député national Eliezer Ntambwe : L’activiste Déborah Nyamugabo pas totalement d’accord

wp-1680194912979

Partager:

Vous le savez le député national Eliezer Ntambwe, élu du district de Lukunga dans la partie Ouest de Kinshasa, capitale de la RDC, a exprimé dans les médias, à la mi Mars, son vœu de voir les élections générales en République Démocratique du Congo être reportées à une date ultérieure, ce à cause de l’instabilité qui règne depuis plusieurs mois dans la partie orientale de la RDC.

Son souhait a fait réagir plusieurs acteurs et actrices du monde politique et de la société civile parmi lesquelles l’activiste Déborah Nyamugabo.

Cette dernière, qui est partagée sur cette question, a fait savoir qu’en ce moment tout le monde sait que l’année 2023 est une année électorale et donc tout est censé être prêt :

‹‹ Certes nous faisons face à une guerre d’agression dans la partie orientale de notre pays, mais la rapporteure de la CENI a parlé il y a quelques jours de l’enrôlement qui se déroule en ce moment. Et de l’autre côté le gouvernement fait des efforts pour pacifier la partie orientale du pays. Je suis partagée sur cette question de report d’élections. Je peux être d’accord comme non parce qu’il est possible qu’avant le 20 décembre 2023 que cette guerre prenne fin. Il est aussi possible qu’on puisse voir cette question de report des élections afin de faire revenir la paix dans l’Est de notre pays. Et ainsi faire en sorte que tous les déplacés regagnent leurs milieux d’origine  où ils vont voter ›› a dit Déborah Nyamugabo.

Elle souligne le fait que les préparatifs des élections 2023 doivent se poursuivre car le problème de l’insécurité dans la partie Est peut être résolu et ainsi faire avancer le pays.

Notez que selon le calendrier de la CENI, les élections générales en RDC sont prévues pour le 23 décembre 2023. Mais la partie orientale du Grand Congo, qui est instable depuis près de 30 ans maintenant, fait face à un regain de violences de la part des groupes armés, principalement le M23, et avec comme conséquence, le déplacement de la population civile de leurs milieux naturels.

Dave Ngonde

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template