Prise de l’Afghanistan par les Talibans : Un retour en enfer pour les droits des femmes ?

Très fortes inquiétudes pour le sort des femmes en Afghanistan après la prise de Kaboul par les Talibans, le 15 août dernier. L’émirat islamique d’Afghanistan qui avait déjà contrôlé le pays et imposé une interprétation très rigoriste et violente de la Charia en 1996 et 2001, est de retour. Cette situation particulière préoccupe les femmes de ce pays d’Asie Centrale, qui voient là un danger pour leurs droits et libertés chèrement acquis ces 20 dernières années.

Pour un rappel historique, c’est dans les années 1960-1970 que les femmes Afghanes ont connu une première période d’émancipation par rapport à un système traditionnel très archaïque qui les maintenait complètement sous la domination masculine. Mais des guerres et conflits successifs vont compliquer cette émancipation : Intervention soviétique de 1978 à 1992 ; Guerre civile entre les différentes factions de 1992 à 1996, et ensuite prise de pouvoir cette année-là par les Talibans. Ces derniers vont imposer un régime très dur, surtout vis-à-vis des femmes qui perdent alors toute forme de liberté et de droits, ceci jusqu’au début des années 2000.

En 2001, l’OTAN, regroupement politico-militaire de pays occidentaux et de l’Europe de l’est, intervient en Afghanistan et met un terme à l’occupation Talibane. Cela entraîne une guerre pour reprendre le territoire, mais en engageant parallèlement diverses initiatives de développement qui permettent aux femmes de se libérer, d’accéder à l’éducation, à la santé, à la vie sociale et politique. La population afghane étant jeune en majorité, beaucoup de jeunes femmes ne connaissent que cette période et aspirent à plus d’autonomie et à une meilleure qualité de vie.

Mais à partir de 2015, l’OTAN qui ne voit pas d’issue militaire à ce conflit commence à se retirer progressivement. Des pourparlers sont engagés entre les Américains et les Talibans, et un plan de retrait total des forces étrangères est fixé à la fin août 2021. Mais le 15 août dernier les Talibans rentrent dans Kaboul après avoir reconquis une grande partie du pays face à une population totalement désespérée qui tente de s’enfuir.

Les femmes sont actuellement catastrophées et les institutions internationales s’alarment pour leurs libertés dorénavant gravement menacées. L’Afghanistan deviendra-t-il le pays le plus dangereux au monde pour les femmes ? L’avenir nous en dira plus.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja
Julienne Lusenge – Mosungi ya Basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières