Peintre et ajusteuse , Esther Nsukula se professionalise auprès de Roddy Bianda dans ces métiers attribués aux hommes

Elle a décidé de ne pas dépendre financièrement d’une quelconque personne, homme comme femme. Esther Nsukula est peintre et ajusteuse dans la capitale congolaise. Pour sa survie elle a choisi de faire ces métiers que l’on attribue généralement aux hommes.

Une façon pour elle de démontrer qu’à Kinshasa, les filles ne sont pas seulement des fétardes comme certains aiment bien le faire croire.

Cette grande ville de plus de 17millions d’habitants regorge également des filles courageuses et ambitieuses, qui travaillent au delà de leur féminité afin de subvenir à leur besoin et s’épanouir, car le travail anobli l’homme dit-on.

Rencontré dans la commune de Lingwala, à son lieu de service, Esther Nsukula, jeune fille qui est à la fois peintre, ajusteuse, et technicienne du froid dit avoir choisi ces métiers parce qu’elle s’y plaît bien et ne sait pas vraiment faire les travaux que font beaucoup des filles.

‹‹ Je ne sais pas faire des tresses ou d’autres boulots de femmes, mais quand j’ai rencontré mon Chef Roddy Bianda, il m’a formée et aujourd’hui j’arrive à faire ce travail ››, a-t-elle dit.
Interrogée sur les regards des gens sur elle, Esther Nsukula renseigne que les uns la traite d’un garçon raté mais d’autres par contre l’encouragent à l’instar de son fiancé.

‹‹ Au début il n’appréciait pas, mais après il a compris que c’est un travail comme tout autre. L’essentiel pour lui est que je demeures une fille loin des légèretés et que ce travail ne soit pas une occasion de m’exposer aux hommes ››, a-t-elle fait savoir.

Esther Nsukula qui a déjà fait plusieurs mois dans ce métier au sein du Groupe BIANDA dit ne pas être très exigeante du point de vue argent car elle estime être venue apprendre d’abord le métier, auprès de celui qu’elle appelle respectueusement maître Roddy Bianda.

Aux jeunes filles qui n’attendent que recevoir des autres, Esther Nsukula les invite à se rendre utile en se donnant à un métier.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja
Anny Modi : Mobundeli ya basi
Julienne Lusenge – Mosungi ya Basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières