Nord-Kivu : Les filles leaders des Associations remettent un Mémorandum à la Ministre du Genre Gisèle Ndaya

Une délégation des jeunes filles leaders des associations du Nord-Kivu wpour la promotion des droits des filles conduite par Anny Modi a échangé ce jeudi 12 Août avec la ministre du Genre, Famille et Enfant en séjour à Goma au Nord-Kivu.

Elle a demandé à Gisele Ndaya Luseba de répondre à leurs desiderata qui est bien résumé dans leur Mémorandum qui lui a été remis.

Dans son intervention, Annie Modi a déploré le fait que les jeunes ne sont pas prises en compte dans la prise des décisions.
Éden Makangila a plaidé pour l’accompagnement du Gouvernement dans la recherche des enfants disparus depuis cette éruption volcanique.

Après avoir écouté attentivement ces jeunes filles, la Ministre les a éclairées sur certains points notamment sur le Financement des Organisations qui doit suivre les préalables établis.
Gisèle Ndaya Luseba a rassuré ces hôtes qu’elle a pris note des problèmes posés. Elle a promis de s’impliquer pour faire asseoir le réseau des jeunes filles du Nord-Kivu

Voici le Mémorandum :

Les associations dirigées par les jeunes filles ont toujours été au premier plan lors des différentes interventions d’urgence humanitaires dans les communautés et cela sans des moyens et capacités suffisants pour intervenir comme il se doit. 
L’insuffisance des capacités, moyen et ressources nécessaires auprès des organisations dirigées par lesjeunes filles ont toujours eu un impact sur la prise en charge des besoins spécifiques des filles et personnes marginalisées et cela fait à ce que ces derniers soient victimes des différentes violations des droits humains. 
Pour la Province du Nord-Kivu, les guerres à répétition, la pandémie du Covid19 et la déclaration de l’Etat de siège mettent la jeune fille dans une situation très particulière et ou leurs besoins spécifiques ne sont pas prise en compte par le gouvernement au niveau national et provincial. Il y a un manque d’espaces sures d’échanges entre les jeunes filles et une faiblesse dans la collaborationavec les autres organisations des femmes. 
Suite à cette situation, les organisations dirigées par les jeunes filles du Nord-Kivu basées à Goma, recommande ce qui suit : 
1. La Promotion des organisations des jeunes filles
 
– Accompagner les jeunes filles dans la mise en place des Cadres d’échanges entre des jeunes filles (Maison de la jeune fille) au niveau national et provincial ;
– Faciliter les organisations des filles à avoir les personnalités juridiques au niveau national ;
– S’investir dans l’accompagnement du processus de renforcements des capacités des organisations dirigées par les jeunes filles et, accompagner les organisations des jeunes filles dans l’éligibilité aux fonds humanitaire d’urgence, de développement et du gouvernement) ;
– Faciliter les réunions intergénérationnelles entre les organisations des femmes et les organisations des jeunes filles pour renforcer l’implication de la jeune fille dans la lutte ;
– Faciliter les organisations des jeunes filles en province à participer dans les plaidoyers au niveau national, régional et international ;
– Accompagner les jeunes filles dans la mise en place des Cadres d’échanges entre des jeunes filles (Maison de la jeune fille) au niveau national et provincial ;
– Appuyer la vulgarisation des textes qui promeuvent les droits des femmes (protocolede Maputo, la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre, etc)

La Rédaction

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template