Nkelo Bantu présente le Programme de renforcement de capacités des jeunes femmes

IMG-20220130-WA0019

Partager:

Lancement ce Samedi 29 Janvier 2022 à Kinshasa, du Programme  de renforcement des capacités des jeunes femmes aspirantes au Projet « Great Lakes Women leadership » Initiative de NKELO BANTU. 

C’est un programme initié par l’Académie Sodeico, Centre de formation pluridisciplinaire , en collaboration avec le Conseil International des Industries Suédoises.

A la question de savoir, d’où vient l’inspiration pour un tel projet, HATTON MIANDA, Cheffe de Projet NKELO BANTU répond : « Les effectifs féminins rencontrent des difficultés à s’affirmer dans les secteurs où les hommes sont surreprésentés. Les Femmes en RDC ont une difficulté à trouver leur place dans certains secteurs qui restent fortement dominés par les hommes. C’est ainsi que le Projet vise à accompagner 25 jeunes femmes leaders aspirantes qui seront formées et suivies par les Femmes Leaders confirmées comme mentors et par des coachs en développement personnel ».

Et de préciser :  «  Le projet NKELO BANTU est basé sur le capital humain. Il y a des axes, des champs d’actions pour certaines formations de sensibilisation».

«C’est un projet qui vise à inclure les hommes» a dit HATTON MIANDA. Car , a-t-elle soutenu, « quand on parle de genre, on voit directement l’inclusion. Que les hommes comprennent seulement qu’il y a une spécificité qui est liée au leadership de la femme ; la femme est leader pour les hommes et pour les femmes ; elle est appelée à travailler avec les hommes dans ce qu’elle fait… ».

En ligne et sur place dans la salle, certaines femmes choisies comme mentors ou coachs ont eu à échanger avec les aspirantes et les invités sur l’importance de ce Projet, qui est « important pour notre communauté afin qu’elle soit réellement égalitaire », selon les mot de DJI MOUPONDO, DG de Sodeico et Coordonnateur de  NKELO BANTU. 

Parmi elles, nous citons en passant, la Dircaba du Chef de l’Etat, Nicole Bwatshia, qui a encouragé les jeunes femmes leaders potentiels, en ces termes : « Le leadership ne se donne pas ; vous l’avez en vous ; il faut chercher comment le rendre effectif ».

De son côté, RAISSA, coach scientifique, a martelé sur l’inclusion. Car une équipe mixte et diversifiée est efficace. Tout de même, Raissa a qualifié ce Programme, « d’une Initiative excellente » et qu’elle est dans la joie d’être associée pour suivre ces 25 jeunes leaders, partager les expériences, vice versa avec elles.

Marie Chantal KANINDA, forte de son expérience de plus 27 ans dans le secteur minier a souligné encore une fois, d’un trait spécial sur l’inclusion : « Tant qu’il n’y a pas d’inclusion, c’est difficile de réussir. Les jeunes femmes leaders doivent comprendre que nous sommes tous, intellectuellement égaux ».Elle a encouragé les jeunes femmes à avoir confiance en elles mêmes, à être différentes des autres, aller dans les particularités, et d’embrasser des filières spécifiques pour un leadership responsable.

Les aspirantes interrogées ont exprimé toutes, leur reconnaissance au Projet  NKELO BANTU, pour cet accompagnement important, dans leur cursus intellectuel.

Rappelons qu’au début de la cérémonie de Présentation du Projet, DJO MOUPONDO, Directeur Général de Sodeico Dévelopment et Coordonnateur de NKELO BANTU a dit que ce Workshop n’est que le début d’une série d’actions menées dans cette optique, avant de remercier tous pour l’accompagnement et d’inviter ceux qui veulent adhérer à cette vision de capital humain et de renforcement des capacités, à se manifester.

Jean Pierre Katenda

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template