Ministère du Genre, Famille et Enfant : «Voici les grands défis qui attendent Gisèle Ndaya Luseba» dixit les femmes leaders

Les femmes activistes des droits des femmes de la République Démocratique du Congo notent des avancées significatives dans l’agenda femme et autres problèmes par lesquelles elles sont touchées. 

C’est dans ce sens qu’elles ont énumérées les grands défis que doit relever la nouvelle patronne du Genre, Famille et Enfant Gisèle Ndaya Luseba.

Interrogées par la rédaction de POURELLE.INFO, chacune de ces femmes a proposé des challenges que doit remporter Gisèle Ndaya à la tête de ce mega ministère. 

Kenneth Ampi coordonnatrice de FMJC, propose à la ministre de poursuivre les démarches sur l’effectivité de la parité en République Democratique du Congo à l’horizon 2030. Elle demande à Gisèle Ndaya Luseba d’être regardante là où le dossier des femmes sont traités dans ce Gouvernement. 

De son côté Evelyne Mbata

Membre du cadre permanent de concertation des femmes congolaises, CAFCO, estime que le ministère du Genre, famille et enfant ne peut fonctionner que si il est traversale c’est-à-dire lorsqu’il est impliqué dans ce qui se passe dans d’autres ministères notamment de la santé, du plan, de la communication, et des infrastructures pour voir si le genre est respecté.  

Pour Carine Kanku de la Dynafec estime que la nouvelle ministre a beaucoup de défis a relever pour faire avancer l’agenda femme en RDC. 

Elle conseille à la ministre de prôner la participation politique de la femme. Que la femme politique soit accompagnée par ce ministère et qu’elle travaille davantage avec les partis politiques. Ajouter à cela, de s’occuper aussi des femmes à la base et celles du milieu rurale qui sont parfois délaissées. 

Marie Nyombo Zaina de Renadef a dit à nos reporters que la RDC a pris plusieurs engagements au niveau international et demande à la ministre de faire le suivi pour le respect de ces textes, et construire sur l’existant. 

Pour elle, il y a déjà beaucoup des réseaux et plateformes qui travaillent sur l’entrepreneuriat des femmes, l’autonomisation, la résolution 1325 et j’en passe, « Que Gisèle Ndaya Luseba évalue ce qui a été fait par ces prédécesseurs pour mieux définir ses  stratégies» a-t-elle conclut. 

Olivier Mukengeshayi 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières