Com Exkluziva

Les victimes des atrocités à l’Est de la RDC ont témoigné devant l’Asbl Ekoki

L’Asbl Ekoki, chapeautée par Marie-Josée Ifoku et qui regroupe en son sein plusieurs personnes dont de nombreuses femmes militantes pour la défense des droits et la dignité des femmes, a donné la parole à 6 victimes de violences commises à l’Est de la RDCongo lors d’une conférence dite de la paix. Rencontre à laquelle ont pris part des journalistes et des officiels dont un représentant du Président de la République Félix Tshisekedi.

Modérée par Marlon Katshamu, cette conférence a débuté par l’hymne national et une prière.
Marie-Josée Ifoku, figure de proue de cette ASBL fut la première à prendre la parole. Elle a, en quelques mots, donné les raisons de la création du Mouvement Ekoki. Elle a invité les Congolais de tout bord à se lever comme un seul homme derrière le chef de l’État et les autorités du pays pour mettre fin à ces atrocités. Elle s’est posée la question de savoir à quoi a servi le Prix Nobel de paix du Docteur Denis Mukwege puisqu’il n’y a toujours pas de paix à l’est de la RDC. Marie-joseé Ifoku a appelé les Congolais à la conscience et à l’esprit de la Nation.

Ensuite la parole est donnée à 6 Congolais venues de ces régions meurtries de la RDC. Parmi eux 4 femmes, 1 jeune étudiant et 1 mineur ayant assisté à la mort de son père tué par des rebelles.
Tour à tour chacune de ces 6 victimes est passée devant l’assistance pour raconter ce qu’ils vivent à l’est de la RDC : des tueries, des découpages de têtes, de dépiecements de corps, toute la bestialité inimaginable. Les victimes ont également relevé les conséquences de ces actes de terreur sur l’économie dans la région. Plusieurs établissements scolaires et académiques saccagés, plusieurs champs et élevages détruits. Ceci entraîne la déperdition scolaire, la prostitution des jeunes filles, la pauvreté des femmes maraîchères et éleveuses, la rareté des produits de première nécessité etc.

Une vidéo poignante de ces atrocités a été diffusée dans la salle, et certaines personnes ont eu des larmes aux yeux, d’autres n’ont pas pu supporté et ont détourné leurs regards. Une femme dans l’assistance a même proposé d’adopter Joël, le jeune garçon qui a vu son père tué sous ses yeux.

Les victimes présentes dans la salle ont dit leur joie et soulagement de voir les membres de Ekoki les soutenir dans ce combat. ‹‹ On compte sur vous ››, s’est exclamé l’une d’elles.

Une série de questions-réponses s’en est suivie. Ensuite ce fut un moment de vente aux enchères des tee-shirts Ekoki, histoire de soutenir l’Asbl Ekoki dans ce combat. Enfin la parole a été redonnée à Marie-Josée Ifoku pour clôturer l’activité.

Tout s’est bouclé part un cocktail et des photos de famille avec les 6 victimes notamment. La rencontre a eu lieu ce samedi 24 avril 2021 dans la grande salle du Bâtiment Administratif du gouvernement, sise Boulevard Triomphal, dans la commune de Lingwala.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières