Com Exkluziva

Les prix des denrées alimentaires prennent de l’ascenseur à Kinshasa

Les prix des denrées alimentaires ont augmenté dans les marchés de Kinshasa, contrairement à la promesse faite par le gouvernement de la République Démocratique du Congo il y a quelques jours.
Promesse selon laquelle, les prix des denrées alimentaires, tels que le poisson et le poulet, devraient baisser. Mais, le constat fait au marché Zigida, situé dans la commune de Kinshasa, prouve le contraire.

En effet, un sac de semoule de maïs passe de 38 000 FC à 40 000 FC. Un sac de riz (Super Tigre) qui était à 36 500 FC se négocie à 38 000 FC. Un sachet de sucre de 5kg qui coûtait 11.500 FC se négocie désormais à 12.500 FC. Un carton de poisson salé qu’on se procurait à 94.000 FC est passé à 96 000 FC voire 106.000fc. Un sac de haricots vendu à 243 USD il y a peu revient maintenant à 248 USD. Un Sac de farine (de Minocongo) se vend à 60 000 FC et un bidon d’huile végétale de 5 L se vend 20 000 FCF, et enfin un carton de poulet qui avant coûtait 40.000fc, se vend maintenant à 55.000 fc soit 15.000 fc de plus.

Cette situation, qui impacte négativement l’alimentation des Congolais, inquiète plusieurs familles qui s’approvisionnent en produits de première nécessité dans ce marché, notamment.

Interrogées par votre média, les vendeuses du marché zigida se plaignent de ce changement des prix qui ne leurs permet pas de bien faire leur commerce.

‹‹ Il ne me reste que le poulet et les cuisses, je ne sais plus avoir beaucoup de marchandises à cause de la hausse des prix et la vie devient difficile pour nous ››, s’est lamentée Marie, vendeuse de poulet.

Par ailleurs, ces vendeuses soutiennent l’idée du chef de l’État exprimée à travers le gouvernement, de rabattre les prix des denrées alimentaires sur toute l’étendue de la RDC :

‹‹ Tout ce que nous attendons du chef de l’État est la baisse des prix, parce que la vie est devenue très dure. Avec une somme de 10.000fc nous sommes incapable de nourrir nos familles ››, a déclaré maman Antho, autre vendeuse au marché Zigida.

Christelle Gibemba

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières