« Les Alevins de l’espèce Clarias du Lac du Sud Kivu menacés de disparition », alerte Patricia Maisha Ishingwa

WhatsApp-Image-2022-09-08-at-10.29.44

Partager:

La Coordonnatrice du  REDIC, Réseau pour le Développement Intégral du Congo et vice présidente des acteurs non étatiques du secteur en Afrique, AFRIFISH-UA, alerte, après avoir reçue le rapport surprenant sur la pêche démesurée des « alevins et larves de l’espèce Clarias , très reconnue dans le Lac du Sud Kivu ».

Selon le rapport du Professeur Pascal Masiliya, expert congolais, membre du réseau des Acteurs  non étatiques dans la pêche et l’aquaculture,  parvenu à  Patricia Maisha Ishingwa,  Vice présidente des acteurs non étatiques du secteur en Afrique, AFRIFISH -UA, « les alevins et les larves  de l’espèce le Clarias sont en danger, par non respect de normes de la biodiversité. Le Clarias se reproduit aux embouchures des rivières en début de la saison de pluies. Car ,leur maturation sexuelle est induite par le changement de niveau d’eaux des rivières affluentes. Maintenant qu’ils se reproduisent, les gens se mettent à la  pêche même des larves, mettant ainsi cette espèce en danger de disparition ».

Face à ce danger, en sa qualité d’aigle social et de visionnaire , Patricia Maisha Ishingwa appelle les autorités provinciales du Sud-Kivu à faire respecter la réglementation en la matière, et conscientise en même temps les pêcheurs du Lac du Sud Kivu, à cesser avec ces pratiques qui risquent de faire disparaitre définitivement cette espèce bien connue, le Clarias.

Pour la Coordonnatrice du REDIC et vice présidente du Réseau des  acteurs non étatiques dans le secteur en Afrique , AFRIFISH -UA, « le silence des autorités tant provinciales que nationales devant ce phénomène, n’est autre qu’un crime ».

Jean Pierre Katenda 

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template