«Le Bilan des Trois(3) ans de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC est mitigé» fait savoir Léonnie Kandolo

IMG-20220125-WA0052

Partager:

Le Président Félix Tshisekedi Tshilombo a totalisé trois ans à la tête de la RDC le lundi 24 Janvier 2022. 

À cet effet, approchée, Léonnie Kandolo, activiste pro-démocratie, qualifie de mitigé le bilan de Félix Tshisekedi. Il ya du positif comme du négatif selon elle.

‹‹ Il y a du positif notamment dans la scène diplomatique. La RDC avait quasiment disparu du concert des Nations, mais aujourd’hui nous sommes présent avec notamment la présidence à l’union Africaine. Il y a également l’IGF qui a toujours existé mais qui n’était pas active. Et aujourd’hui on voit les dénonciations et les actes. L’IGF fait sa part de travail même si tout n’est pas parfait. Il y a aussi la nomination d’une femme à la tête de la Banque Centrale du Congo, 27% des femmes dans le gouvernement national, la gratuité de l’enseignement ››, a-t-elle dit.

Côté négatif, Léonnie Kandolo relève que dans les entreprises publiques peu de femmes ont été nommées de même que dans la diplomatie où seulement dix pourcents des ambassadeurs sont des femmes même si deux ont été nommées dans des grands pays tels que la France et les États-Unis d’Amérique.

Pour Léonnie Kandolo, un effort doit être fait à ce niveau car la parité n’est pas un cadeau qu’on donne aux femmes. C’est quelque chose de constitutionnelle et les femmes compétentes, la RDC en a beaucoup depuis plus de 40 ans.

Léonnie Kandolo déplore aussi le fait qu’il y a peu ou pas de sanctions, poursuites judiciaires ou remboursement d’argent malgré les dénonciations de l’IGF.

Elle a également évoqué le social des Congolais qui est peu reluisant, surtout en ce qui concerne l’eau et l’électricité :

‹‹ Vous êtes chez moi en ce moment pour cette interview et il n’y a ni eau ni électricité alors que j’habite dans un quartier résidentiel. La vie sociale s’est très peu améliorée ››, a-t-elle affirmé.

Pour elle il y a peut-être un problème de superposition de programmes et des projets sur lequel il faut réfléchir. Pour les deux ans qui restent à ce mandat de Félix Tshisekedi, Léonnie Kandolo appelle à un réel rétablissement de l’autorité de l’État et demande au chef de l’État de remettre de l’ordre dans les institutions et surtout de faire respecter la parité.

Dave Ngonde

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template