Le PM S. LUKONDE exhorte le gouvernement à traduire les performances économiques dans le vécu quotidien.

IMG-20220119-WA0001

Partager:

Les membres du Gouvernement , particulièrement les participants à la réunion hebdomadaire du Comité de Conjoncture économique, ont analysé , à la réunion tenue ce mercredi 12 janvier 2022, à la Primature, la situation économique du pays et ont noté une amélioration sensible des indicateurs macro-économiques.

A cette occasion, le Premier Ministre Jean Michel SAMA LUKONDE a exhorté le gouvernement à « traduire les performances économiques enregistrées en 2021 dans le vécu quotidien du peuple congolais ».

Selon la dépêche de la Primature consulté, le Ministre du Plan Christian MWANDO NSIMBA, a donné des chiffres clairs de cette amélioration sensible des indicateurs macro-économiques : « Il y a une nette amélioration de la situation économique du pays qui est passée du rouge en 2020 au jaune à la fin de l’année 2021, lorsque nous examinons les paramètres économiques notamment le taux d’inflation qui est passé en 2020 de 15,8% à 5,3% à la fin de l’année 2021.Le taux de croissance est de 5,7% en 2021 contre 1,7% en 2020.Nous avons l’augmentation des recettes de la République  qui ont augmenté à peu près de 6,8%, passant à 11.800 milliards des Francs congolais en 2021 alors qu’elles étaient à 7000 milliards des Francs congolais en 2020 ».

Selon le Ministre du Plan, ces paramètres démontrent que l’évolution économique est bien maîtrisée. : « Vous verrez également qu’en termes de taux de change, nous avons bougé simplement de 1,4% en 2021.Nous sommes aujourd’hui autour de 1999,11 FC pour 1$.Ce qui est une bonne tenue de l’économie ».

Partant de ce qui précède, le Premier Ministre Sama Lukonde recommande au  Gouvernement ,sur instructions du Chef de l’Etat,  que le challenge  de ces bonnes performances économiques puissent permettre d’améliorer le vécu quotidien des populations. Une situation qui doit être examinée par les Ministres sectoriels, pour trouver la possibilité d’augmenter la production locale, notamment en ce qui concerne les produits de première nécessité. Et d’ajouter : « Il s’agit également d’avoir des investissements qui permettent de pousser la croissance économique pour qu’au niveau le plus bas de la population qu’on se retrouve ».

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template