Kisangani : Un père tué par un militaire pour l’avoir empêché de violer sa fille

IMG-20210823-WA0010.jpg

Partager:

Un garde du corps d’un capitaine des FARDC a tué par balle le bailleur de son chef à Kisangani ( Tshopo), samedi 21 Août vers 17 h00, sur la 15e avenue dans la commune de Kabondo.

Le drame s’est produit au moment où la victime voulait secourir sa fille mineure que ce garde du corps voulait violer dans leur maison. Aux dernières nouvelles, jusqu’à la mi-journée de ce dimanche 22 août, le présumé meurtrier, qui tente d’échapper à son arrestation s’est retranché dans la maison avec le corps de la victime et tire à tout bout de champ lorsque des gens s’approchent de lui.

Tous les occupants des parcelles voisines à celle où s’est produit le drame ont quitté les lieux pour se mettre à l’abri des balles tirées en désordre par ce militaire FARDC.

Une fille, voisine de la parcelle endeuillée, a été blessée par une balle perdue tirée par ce militaire depuis l’intérieur de la maison, où il se trouve avec le corps de sa victime.

La bourgmestre de la commune de Kabondo, Godelieve Mosunga parle d’une panique totale dans ce quartier. Elle a fait savoir que les militaires et les policiers cherchent à tout prix arrêter le garde du corps de ce capitaine. Cependant, elle dit craindre la putréfaction du corps de la victime.
‹‹ Le militaire est enfermé avec la victime, ce qui nous inquiète c’est la décomposition du corps de la victime ››, dit-elle.

Notez que les policiers et militaires dépechés sur place, sont déterminés à arrêter le meurtrier et à le livrer aux autorités compétentes pour qu’il réponde de ses actes.

Olivier Mukengeshayi

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template