Journée Internationale de la liberté de la presse : ‹‹ Elle n’est pas vécue sur le plan pratique à Goma ›› dixit Rosalie Zawadi

IMG-20220503-WA0034

Partager:

La planète a célébré ce mardi 3 mai 2022, la Journée Internationale de la Liberté de la Presse. 

Au Nord-Kivu et précisément à Goma, elle a été célébrée dans la grande salle de Pole Institute sous le thème international “le Journalisme sous l’emprise du Numérique” et le thème national “le journalisme n’est pas un crime”.

Ceci était une occasion pour les responsables de protection des médias de sensibiliser les professionnels de ce secteur sur les valeurs de leur profession et les autorités de cette province ( ayant pris part à l’activité ) sur la nécessité d’avoir une presse libre.

Rosalie Zawadi, présidente de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC/Goma) a fait savoir que la liberté de la Presse n’est pas encore vécue sur le plan réel à Goma, car il y a des journalistes qui sont toujours menacés et agressés dans l’exercice de leur métier, bien qu’il y ait un accord des autorités qui promet de garantir les droits de journalistes ou la liberté de presse.

Rosalie Zawadi demande aux autorités de la province de faire un pas positif dans ce secteur afin que les professionnels des médias au Nord-Kivu vivent réellement cette liberté.

Elle appelle par ailleurs les journalistes du Nord-Kivu au respect des normes, des règles du métier et à plus de responsabilité.

‹‹ Il y a des journalistes qui se comportent comme de militants des partis politiques et cela ternit l’image de notre profession, nous voudrions voir tous les journaliste se référer pour chaque information produite à notre code de bonne conduite et déontologie, des journalistes qui savent évaluer leur responsabilité. J’appelle donc les journalistes à plus de responsabilité et à se référer à tous les textes qui régissent la profession ››, a-t-elle martelé.

Notons que cette cérémonie dediée à la journée internationale de la liberté de la presse dans la ville de Goma au Nord Kivu, a connu la participation du maire policier de la ville, le colonel de Police, le représentant du Gouverneur militaire du Nord-kivu, les membres de l’ONG Journaliste en danger (JED), le collectif des radios et télévisions communautaires du Nord-Kivu, plusieurs invités et plusieurs journalistes de différents organes de presse de cette province de l’Est de la République Démocratique du Congo.

Innocent Kamuntu

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template