Afriland – Lengela Kelasi
Afriland – Sara

Josephine Mbela lance bientôt « L’ACADÉMIE DE GESTION PUBLIQUE ».

Le soleil va luire bientôt sur la République Démocratique du Congo. Pour la toute première fois dans le pays, une femme dynamique et visionnaire, ouvre dans un bref délai, L’ACADÉMIE DE GESTION PUBLIQUE.

C’est l’œuvre de Joséphine MBELA, Avocate de son état, Défenseure des droits de l’homme, Militante pour les droits de la femme et Chargée de l’administration et des Plaidoyers à l’ACAJ, Association Congolaise pour l’Accès à la Justice.

Après un constat de plus de trois ans, une étude minutieuse menée sans complaisance de la situation des femmes en RDC, surtout celles qui veulent embrasser la carrière politique, Maître Joséphine MBELA est arrivée à la conclusion suivante: «le manque de « mentorat » pour les femmes est la cause principale ou parmi les causes qui bloquent les femmes à exprimer leurs capacités et l’enferme dans la dépendance totale».

« Dans notre pays, il n’y a jamais eu un programme de mentorat dans tous les milieux, surtout dans les milieux politiques. Beaucoup de femmes se lancent en politique parce qu’elles sont poussé par quelqu’un ,ou par un concours de circonstances » a dit Maître Mbela.

La visionnaire de l’Academie de Gestion Publique pense que pour réussir en politique, il faut absolument avoir la base solide et  les notions élémentaires .Elle le mentionne en ces termes: « Beaucoup de femmes n’ont pas de modèles ; elles ne savent pas par où commencer, et pourtant elles ont de potentiels énormes ; elles peuvent changer la donne, donc le futur est au féminin… ».

L’Académie de Gestion Publique est une solution pour les femmes, de toutes catégories : intellectuelles, rurales, paysannes, maraîchères, étudiantes, jeunes filles ,pas de distinction,…même les hommes désireux  d’avoir des notions élémentaires pour se lancer dans la politique, pour se construire une vision, sont les bienvenus. Avec ce cadre, « il y aura des cours qui vont apprendre aux femmes comment elles peuvent forger leur personnalité, leur confiance en soi  , développer la communication pour convaincre, l’estime de soi et  comment parler pour qu’on vous écoute », a souligné Maître Joséphine MBELA.

Des modules sont prévus pour perfectionner la femme congolaise désireuse de faire la politique au sein de cette Académie ; entre autres,  la Gestion de l’Etat, la Gouvernance, la Communication , la Gestion de soi, de l’image de soi, de la conscience de soi, la rhétorique,…Beaucoup de femmes ne savent pas communiquer ,et pourtant elles ont des potentiels énormes. Elles apprendront ,dans cette Académie, comment se tenir en public ; comment parler pour convaincre ; comment soigner son image en tant que femme, etc. L’ACADÉMIE DE GESTION PUBLIQUE est une opportunité à ne pas manquer pour les femmes en priorité ; une occasion à ne pas rater. C’est pourquoi, Joséphine MBELA lance un message à toutes les femmes, de se soutenir mutuellement, de s’inscrire massivement dans cette Académie ; l’objectif, a-t-elle dit, est que « demain, qu’on voie beaucoup de femmes, devenir des  Gestionnaires d’Entreprises, des Ministres, des Grandes femmes leaders, pourquoi pas des femmes présidentes de ce pays, la RDC, comme Ellen Johnson du Libéria. Tout est possible, si les femmes comprennent positivement le bien fondé de cette Académie, qui se soucie de forger  le ‘’mentorat’’ en politique ».

Tout est fin prêt pour l’ouverture des portes de L’ACADÉMIE DE GESTION PUBLIQUE en RDC ; œuvre d’une femme engagée dans lutte des droits des femmes. Avec de maigres moyens, sur fonds propres, malgré les difficultés, Joséphine tient coûte que coûte à relever le défi dans notre pays. « Si le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI croît à la femme, pourquoi la femme ne croit pas en elle-même. Moi, je crois que le futur est au féminin », a martelé l’Avocate et la Patronne de l’administration de l’ACAJ.

« Je demande aux femmes de se soutenir mutuellement, sans arrière pensée sans rivalité. Les femmes ont des capacités de changer la donne ; le futur est au féminin », a conclu Maître Joséphine MBELA.

L’ACADÉMIE DE GESTION PUBLIQUE est là ; elles est près de nous ; elle est là pour nous. Les femmes de la RDC, allons à l’Académie pour parfaire et perfectionner nos visions politiques, exprimées ou encore latentes.  «  La vie, le succès appartient aux plus violents », dit-on. Les femmes les plus violentes, le succès est à vos côtés.

Jean Pierre Katenda

Partager via :

Lire aussi

Une réponse

  1. très bonne initiative qui aidera énormement le genre feminin en RDC à la prise de conscience!
    bon courage pour la suite car ce ne sera pas facile .

Laisser un commentaire

Interviews

Actu d'Ailleurs

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières