JM Presse : Gudule Bwalya plaide en faveur des femmes journalistes victimes des menaces

C’est à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse célébrée ce lundi 3 mai 2021 que Gudule Bwalya, journaliste à la Radio Télévision Nationale (RTNC) a plaidé auprès du ministre de la communication et médias, en faveur des journalistes qui subissent des menaces virtuelles ou physiques depuis un certain temps en République Démocratique du Congo.

Elle s’est exprimée au cours de la cérémonie marquant la célébration de cette journée à Kinshasa, devant différentes autorités politiques et d’autres partenaires, pour une presse libre et impartiale .

« Nous, femmes des médias, profitons de cette occasion pour dénoncer ce nouveau phénomène d’attaques, des menaces à  l’encontre des journalistes en général et des femmes journalistes  en particulier. Un phénomène qui entrave l’exercice du métier de tous ces journalistes. Nous ne citerons pas Paulette Kimuntu, Elysée Odia, Perrot Luwara, Peter Tiani, Stanys Bujakera et tous les autres journalistes menacés physiquement ou attaqués virtuellement, tout ceci aux yeux de nos autorités politiques censées nous protéger« , a-t-elle indiqué. 

Gudule Bwalya a annoncé à cet effet, l’organisation d’une manifestation contre les menaces des journalistes.

« Nous nous réservons le droit de faire un sit-in devant les instances décisionnelles contre toutes ces attaques et insultes qui touchent à notre intégrité morale et physique. N’être pas d’accord avec un journaliste, c’est un droit mais les insultes, les attaques et intimidations sont inacceptables« , conclut-elle.

Un plaidoyer que le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya a visiblement pris à coeur.
Notons que dans son dernier rapport publié ce lundi03 Mai 2021 l’ONG Journaliste en Danger a noté « la recrudescence inquiétante d’attaques » contre les journalistes et les menaces depuis la période d’après janvier 2019. 

Selon ce document, 14 journalistes ont reçu des menaces directes ou indirectes pour des raisons professionnelles, 11 interpellés pendant au moins 48 heures, 9 agressés ou torturés ,7 incarcérés, 5 censurés de la libre circulation de l’information et 1 porté disparu.

La journée mondiale de la presse ce 03 Mai 2021 a été célébré sous le thème «L’information comme bien public».

Olivier Mukengeshayi

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche Tumile Pomoja
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières